Entrez dans un pensionnat un peu fou ou se côtoient des humains aux pouvoirs étranges... Hentai / Yaoi / Yuri accepté.
 

Partagez | 
 

 La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Sam 13 Avr - 23:19

Lentement la jeune femme se glissa dans la ruelle. Il n'y avait plus personne à cette heure-ci et la nuit était déjà tombée. Elle ne voulait pas rester dans ce bâtiment plein d'inconnu... Il y avait trop de gens, dans un même endroit en même temps... Elle n'aimait pas ça... Ses pas étaient légers et ne produisaient aucun son sur le sol. Aucun bruit... Mise à part le son machinal de sa respiration, résonnant dans la ruelle. Elle cherchait un endroit où se réfugier.
Elle tomba sur le musée... Mais il était fermé... Revenant sur ses pas, il lui fallut à peine quelques minutes pour grimper au toit. Il y avait une rangée de vitre qui la séparait de l'intérieur du musée... Un endroit calme et isolé... Sombre... Tout ce qu'elle avait toujours connu. Sans hésitation, ses phalanges allèrent frapper le carreau, avant de le faire voler en éclat. Sans penser au conséquence de son geste ni à l'éventualité qu'il puisse y avoir un gardien de nuit, elle se glissa à l'intérieur, la main en sang. Des morceaux de verre étaient toujours enfoncés dans sa chaire mais elle n'y fit pas attention.
Elle arpenta les couloirs, à la recherche d'un endroit où elle pourrait se reposer. Elle tourna au bout d'un couloir et trouva un banc. Elle se retrouva rapidement dessus, à fixer un morceau de poterie. Il n'évoquait rien chez elle et Blue ignorait tout de son histoire. Mais elle l'observer, histoire de faire quelque chose... Pliant les jambes, elle ramena ses genoux à son visage, avant de les entourer de ses bras, le regard vague...

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Dim 14 Avr - 0:14



La nuit au musée.
Dégoût et répulsion.




Feat
Blue Mayers
Rencontre ▬ Inconnu
...


NOIR !

Je reculai précipitamment devant la dégoûtante chose qui était apparue brusquement dans mon champs de vision en montrant légèrement les dents. Puis je me détendis. Juste un peu. Ma lampe de poche avait éclairé une poupée de cire. Avec des cheveux. Noirs. J'avais peur. J'étais dégoûté. Je voulais entendre crier ce monstre. Je voulais lui faire mal. Mais il ne crierait pas. Je contournai largement la chose, rajoutant mentalement dans ma tête qu'ici je devrais passer sur la gauche dorénavant. Je ne pouvais pas démolir ça. Il fallait que je garde ce travail. Il fallait que j'arrive à me contrôler. Je pourrais faire mal à quelqu'un de vivant plus tard. Et c'est ce qu'il me fallait. Je devais entendre hurler. Je devais sentir la douleur de l'autre. Et cette chose n'était pas vivante. Ne souffrait pas. Ne criait pas. Je détournai la tête, continuant mon chemin dans cet environnement sombre et froid. Ce grand moi, creux, rempli de souvenirs malheureux que je ne comprenais pas. C'était réconfortant. Je marchai en faisant claquer mes pas sur le marbre du sol. Je m'écrasais, je me faisais mal. Je labourais le sol, comme je labourais les chairs de tous ces êtres dégoûtants qui me croisaient. Je le faisais comme ces monstres me l'avaient fait. Sur mon visage, je sentis ce dégoût vaniteux et ironique se peindre, comme un peintre aurait peint la misère et la débauche des hommes. Je donnai un coup de pied dans le mur sans même y avoir pensé, et le sang envahi ma bouche. Mes mâchoires étaient tellement serrées qu'avec le choc je m'étais mordu la langue. Je goûtai mon sang. Ce sang noir qui salissait tout mon être. Puis je le crachai par terre avant de l'étaler sur le sol de ma chaussure. Je salissais cet endroit que j'habiterai la plupart du temps. Je le ferais mien. Je l'effriterais peu à peu. Des monstres le nettoieraient tôt le matin. Je le salirais tard le soir.

On m'avait engagé car j'étais le seul à ne pas être gêné de travailler pour un prix aussi bas. A quoi servait l'argent ? Surtout pour moi ? Je pouvais crever. Je pouvais mourir de faim. Seul ce corps monstrueux que j'habitais et qui me rendait sale me faisait vivre. Me forçait à survivre. C'est pour ça que je ne tuais pas les autres. Ces choses ignobles devaient vivre aussi. Vivre dans le vice et dans la crasse. Avoir mal. Être mal. Mal ! Je fermai les yeux en soupirant. Je devais être calme. Je devais le rester. Je devais travailler. Même ce que je pensais m'était dicté par cette chose qui m'enfermait sur cette terre. Je travaillais. J'étais payé par des monstres. Pour la gloire de monstres qui avaient vécus, et pour le plaisir de ceux qui vivaient. Mais je travaillais. Ma vision redevins claire. J'avais martelé ce monstre de pierre jusqu'à un espace différent, et pourtant toujours réservé aux monstres. Ici, la salissure des hommes était aussi présente, dans leurs créations ignobles et dans leurs destructions insensées. Des objets infâmes. Des objets qu'ils utilisaient. Des objets que j'aurais utilisé. Je retins mon coup qui aurait cassé ce que je voulais casser. Mais ça ne devait pas être cassé. Je n'avais pas le droit. J'enfonçai mes ongles dans la chair de ma paume pour me stopper. Je me détournai.

Figé, je regardai de nouveau un monstre ignoble. Un monstre avec des cheveux noirs. Un monstre comme moi. C'était encore une de ces poupées qui se moquaient de ma laideur en m'imitant. Une de ces choses qui, assise sur un banc si pur et blanc, me narguait en salissant cette chose de sa présence. Je risquais de faire quelque chose de grave. Je me permis un petit écart. Un écart qui ne me ferait pas virer. Un écart qu'on ne verrait pas. Un écart qui me ferait survivre alors que je ne le voulais pas. De cette chaussure qui avait tant de fois fait crier, cette chaussure qui faisait tellement de mal et tellement de bien, je frappai ce monstre de cire. Violemment. Impitoyablement. Comme je l'aurais fais pour un vrai monstre. Comme je l'aurais fais pour l'entendre crier. Mais ça ne crierait pas, et peut-être allais-je être encore plus frustré.


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Dim 14 Avr - 9:46


Je n'ai rien fait... Pardon...
feat Lucas Volkman




Elle avait à peine fermé les yeux quelques secondes... Elle essayait de se battre contre le sommeil, aussi elle ne comprit pas ce qu'il se passait lorsqu'un coup violent la fit basculer vers l'avant, et chuter brutalement sur le sol. Elle n'avait pas hurlé... Aucun son n'était sorti de sa bouche et ce malgré la douleur qui brulait son corps. Lentement, une sensation de bien être l'envahit et elle se mit à rougir. Elle se redressa avec difficulté et fit face à la personne qui l'avait frappé. Elle se demandait alors s'il l'avait frappé parce qu'elle allait s'endormir... Elle restait là à le fixer , vacillante, les bras ballant. Sa main continuait à saigner, et le bruit du liquide rouge s'écrasant au sol rythmait l'instant silencieux. L'homme face à elle... il l'avait frappé avec une telle haine et force... Elle en était encore sous le choque... Non pas que l'action l'avait traumatisé, au contraire, mais ce coup lui avait rappelé sa maîtresse... Prenant le coup comme un signe de la part de l'homme, elle se laissa tomber par terre, ses genoux frappant celui-ci de plein fouet. Son front toucha le sol et elle se mit à sangloter.

-Pa... Par... Pardon... Je... Ne voulais pas... M'endormir... Par...donnez moi...

Elle tremblait comme une feuille, elle savait qu'elle allait recevoir d'autres coups, mais cela lui était égal... Elle était née pour cela, obéir et se faire punir. Elle ne méritait même pas le nom que sa maîtresse lui avait donné... Ses yeux était clos, sa respiration saccadée et interrompu par ses hoquets... Elle attendait. Elle se préparait... Elle savait que le coup suivant serait tout aussi violent, voir plus... Elle le voulait... Elle l'espérait... Il n'y avait que de cette manière qu'elle se sentait bien et en droit d'exister... Elle se fichait de savoir qui était cet homme, ce qu'il faisait ici ou ce qu'il voulait faire d'elle. Il avait fait le premier pas et devait maintenant l'assumer... Son poing lui faisait horriblement mal, et le fait de s'être asséné cette douleur elle-même ne lui provoquait aucun plaisir... Cela faisait juste... mal... Ses tremblements s'intensifièrent lorsqu'elle se mit à penser à la fenêtre... Si cet endroit lui appartenait il n'allait pas être content du tout... Peut être même qu'il allait la chasser d'ici... La peur s'insinua dans son corps... Elle ne voulait pas être chassée ni remplacée... Ses joues étaient inondés de larmes... Elle se redressa brusquement, dans un élan de désespoir... Elle ne s'était pas relevé, il ne lui avait pas dit qu'elle le pouvait... Elle le regardait, ou du moins elle essayait... Sa vision était trop perturbée par ses pleurs et elle ne voyait qu'une tâche devant ses yeux, une formes sans réelle contour... Joignant ses mains, elle les leva en signe de prière...

-Je ne... Je ne voulais pas... Briser la fenêtre non plus... Je me ferai pardonnez... Je vous en pris Monsieur... Ne me chassez pas...

Ses mains retombèrent de chaque côté de son corps... Ils se balançaient mollement dans le vide, le sang produisant toujours ce clapotis incessant...


blabla final

Fiche de Narja pour Never Utopia

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Dim 14 Avr - 15:09



La nuit au musée.
Dégoût et répulsion.




Feat
Blue Mayers
Rencontre ▬ Inconnu
...


La poupée tomba. Elle ne cria pas. Mais elle bougea. Je reculai violemment contre un des murs et me cognai la tête. C'était un vrai monstre ! Un monstre vivant ! Ici ! Dans cet endroit que je croyais à moi pour la nuit ! On avait envahi mon monde ! Un monstre me volait mon air ! Je sifflai méchamment comme un serpent. Ce monstre me regarda un instant de ses yeux répugnants. Ses yeux coulèrent sur ses joues. Cette chose répugnante osait pleurer pour un seul coup ! Si elle savait comme je m'étais retenu de le faire quand on me frappait. Quand je ne pouvais pas frapper. Je serrai les poings. J'allais lui donner une raison de pleurer ! J'allais la faire crier cette fois. Le monstre s'agenouilla au sol d'une façon repentante.

-Pa... Par... Pardon... Je... Ne voulais pas... M'endormir... Par...donnez moi...

La garce osait demander pardon ? Elle croyait qu'on pouvait lui pardonner d'avoir envahi mon domaine ? D'être née comme ça ? Et elle salissait en plus ! Elle salissait de son sang impure ce grand corps de pierre que je voulais moi-même salir ! Elle le salissait de ce liquide rouge qui paraissait noir. Ce liquide qui me donnait bien plus encore envie de frapper. De faire saigner. Et de voir encore plus de sang. Partout ! Sur les murs. Sur les souvenirs. Je voulais la faire baigner dans son sang, et la voir salir tous ces monstres qui avaient vécus. Je me voyais déjà. Frapper de toutes mes forces son petit corps tremblant. La faire hurler au point qu'elle ne pourrait jamais plus se souvenir de qui elle était. J'allais prendre cette main qui salissait mon temple. J'allais en briser chaque os. Le monstre se redressa, m'offrant l'horrible vision de son visage. Un visage que je ne voyais qu'après avoir torturé. Ou que je ne voyais que dans un miroir. Ce visage m'empêcha de réaliser mes rêves. Je ne comprenais pas. Cette expression ne devait pas être là. Je devais moi-même l'amener. La chose leva ses mains ensanglantées vers moi et je grimaçai d'un dégoût non-contenu. Ne me touche pas !

-Je ne... Je ne voulais pas... Briser la fenêtre non plus... Je me ferai pardonnez... Je vous en pris Monsieur... Ne me chassez pas...

La compréhension trancha le dégoût, me parvenant d'un coup. Je sursautai. Quoi, la fenêtre ? Quelle fenêtre ? Quel pardon ? Je fixai sa main. Sa main sanglante qui me donnait envie de sang. Illumination. Comment cette fille était rentrée ?! Mon dégoût se transforma en haine pure. Qu'avait-elle fait au musée ? Je repoussai mon dégoût. Je repoussai ma haine. Je gardai mon raisonnement froid.

- Qu'as-tu fais ?

J'attrapai le monstre par la crinière et tirai. Je voyais. La lumière de ma lampe torche me montrait les tâches de sang et son odeur emplissait mon nez et mon cerveau. Je traînai cette sale petite humaine le long des couloirs en suivant les traces. En les sentant. J'appréciai le contact de ces cheveux si noirs et dégoûtants dans ma main. Un sourire fleurit sur mes lèvres. Méchant. Calculateur. J'aurais une raison de faire mal à ça si mes doutes étaient fondés. J'arrivai dans une des pièces du dernier étage. Débris de verre. Courants d'air. Je fronçai les sourcils, indigné. Mais je gardai mon sourire. Je tirai sur ses cheveux et la balançai sur le sol d'un geste rageur. Puis je m'approchai et appuyai mon pied sur son dos. Contre les débris de verre.

- Sale monstre ! De quel droit as-tu osé casser ça ? Qui t'as donné le droit d'entrer ici ? Ramasse ! Nettoie ! Sale chienne !

J'écrasai un peu plus ma semelle sur son dos puis me reculai jusqu'à un mur. Le plus loin de cette créature infâme.


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Dim 14 Avr - 20:32


Je n'ai rien fait... Pardon...
feat Lucas Volkman




Blue attendait, elle le regardait, elle essayait de le voir... Elle essayait de se calmer et d'arrêter de pleurer.

- Qu'as-tu fais ?

Les larmes s'arrêtèrent d'elle même... Sa voix... Elle fut parcouru par le même frisson malsain qu'elle connaissait lorsque sa maîtresse parlait... Elle voulut dire quelque chose, montrer sa joie mais, elle n'avait pas le droit... Il ne l'y avait pas autorisé... Soudain sa main agrippa ses cheveux court, la tirant brusquement. Il retraçait le chemin de la jeune femme. Elle ne se débattit pas... Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas. Elle ne protestait pas. Elle sentit l'air frais de la nuit caresser son visage et sécher les larmes persistantes sur son visage. Elle fut projeté, le visage contre le sol. Le choc fut dur mais elle l'accusa, une vague de chaleur l'envahissant. Ce sentiment de vide était enfin comblé... Elle existait...


- Sale monstre ! De quel droit as-tu osé casser ça ? Qui t'as donné le droit d'entrer ici ? Ramasse ! Nettoie ! Sale chienne !

Il lui faisait mal, son pied appuyant sur sa colonne vertébrale... Elle lâcha un gémissement de douleur. Mais elle ne pleurait plus... Non... Ses paroles... Ses gestes... Comment aurait-elle pu être malheureuse... Il lui avait donné un ordre... Il s'était écarté... Il attendait plus loin. Elle se redressa avec lenteur, la tête baissait, elle vacillait. Elle ressemblait presque à une marionnette... Sans plus attendre elle se pencha raflant les morceaux de verres brisés sur le sol. De sa main gauche elle envoya les pièces de vitre dehors en arrachant une partie de son haut de l'autre main. Elle se mit à astiquer les tâches de sang éparpillés autour d'elle. Il ne restait que son poing... Elle le leva, arrachant un à un les morceaux de verres... Elle voulait montrer à l'homme la souffrance qu'elle endurait pour lui... Ses joues étaient rouges, elle se permit un sourire quand le sang se remit à couler et la douleur à la parcourir... C'était fait, il n'y avait plus de morceaux. Pour ne pas retâcher le sol, elle enroula le tissu déjà tâché autour de son poing. Elle releva son regard vers lui... Elle cessa de sourire et s'agenouilla, la tête baissé, les yeux clos... Elle n'avait pas le droit de le regarder dans les yeux comme cela... C'était trop insolent... Un murmure s'échappa d'entre ses lèvres

-J'ai accompli votre désir... que puis je faire d'autre ?

Les larmes l'avaient définitivement quittés et elle était calme. Elle attendait les ordre... Elle attendait son guide... Lui... C'était cet homme... Aucune erreur possible... Il était fait pour cela... Fait pour la commander, fait pour être son maître... Ce qu'elle voulait c'est qu'il l'accepte... Qu'il décide d'être son maître... S'il le devenait... elle existerait à nouveau... Elle serait à nouveau utile... Elle avait réellement besoin de lui et priait de toutes ses forces qu'il fasse un signe pour manifester son accord... Ses joues étaient toujours rouges, elle était tellement heureuse... Elle voulait sentir le contact de sa main contre son visage... Elle se mordit la lèvre, excitée rien qu'à l'idée de se faire frapper à nouveau par cet homme... Et s'il le faisait, c'est que de toute manière, il devait le faire...


blabla final

Fiche de Narja pour Never Utopia

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Dim 14 Avr - 23:32



La nuit au musée.
Dégoût et répulsion.




Feat
Blue Mayers
Rencontre ▬ Inconnu
...


Cet être immonde ne pleura plus. Bizarrement, alors que sous mes coups et mes paroles, il aurait dû être horrifié, il se calma. Mécaniquement, il se mit à ramasser. A nettoyer. Comme je le demandais. Comme une marionnette. Comme... Moi... Je voyais cette maudite fille aux cheveux si noirs. Si moi ! Elle obéissait sans jamais protester. Elle... Je plaquai mes mains sur mon visage. Ces mains si blanches. Ces mains si pures. Si impures. J'enfonçai ces serres monstrueuses dans ma chair. Je ne voulais pas voir ça. Pas ça ! Pas ça ! Gémissements. Des gémissements montaient de mes entrailles. Mes griffes lacérèrent mon cou. Dans mon imagination. Elles étalaient tout à nu. Elles me tranchaient la gorge, me tuaient. Mais c'était juste un rêve. Je ne pouvais pas mourir. Je n'avais pas le droit. Et tout ce que je voulais oublier, ce monstre me le rappelait. Me rappelait ce moi soumis. Ce moi punis. Ce moi qui suivait aveuglément n'importe qui. Mes mains agrippèrent ensuite mes cheveux, comme pour les arracher. Arracher ces tentacules noires et et dégoûtantes...

Je rouvris les yeux. Chassai ces pensées. Ces souvenirs. Éloignai mes mains. Je les plaquai contre mon corps. Dans mes poches. Retenues. La monstresse avait finit de ramasser. Elle avait finit de nettoyer. Elle s'était enroulé la main dans un tissu pour ne plus salir. Obéissante. J'étais déchiré. J'avais mal. Elle obéissait. Parce qu'elle était ce moi dont je ne voulais plus. Ce moi docile et dégoûtant. Ce moi faible. Et j'étais bien. Elle obéissait. Elle était sage. Elle était docile et dégoûtante. Elle était faible. Je pouvais lui faire mal. Je pouvais faire ce que je voulais.

-J'ai accompli votre désir... que puis je faire d'autre ?

J'avais commencé à avancer. Inconsciemment. Les mains tendus vers ce corps que je ferais souffrir. Je freinai. Cette fille dégoûtante me parlait. Sa voix désagréable frôlait mes oreilles comme les ailes d'un papillon une flamme. Une flamme qui les détruirait. Comme ce papillon que j'avais été et qui s'était brûlé. Je me plaquai contre ce mur. Je frappai du poing contre la pierre. Mon visage se déforma de douleur et de colère. Je hurlai. De rage. De peur. De souffrance. De désespoir. De rage. De rage. Ta gueule ! Ta gueule ! Ta gueule !

- TA GUEULE !!!

J'avais frappé plus fort. J'avais déchiré ma peau. Mon sang coula. Goûta. S'écrasa par terre. La douleur ne partit pas. Mais le passé non plus. A cause de cette fille à mes genoux, les images que je ne voulais pas voir revenaient. M'assaillaient. Me harcelaient. J'entendais toutes ces voix différentes. Toutes ces voix qui répétaient la même chose. STOP ! ça devait cesser. Je devais faire mal ! Je n'avais qu'un choix. Un choix satisfaisant. Un choix délicieux. Un choix irrésistible. Un choix de couleur noir. Comme la salissure. Comme ma mère. Comme moi.

Je me précipitai sur ce choix. Je me précipitai sur cette fille. D'un coup de pied, je l'étalai de nouveau à terre. A califourchon sur elle, je lui envoyai une gifle. Puis une autre. Puis encore une autre. De ma main qui saignait. Qui salissait ce monstre sale. A chaque fois, je criais "Tais-toi !". Elle ne disait rien. Elle devait se taire. Elle devait obéir. Mes cris ainsi que mes coups faiblirent. Je restai penché sur elle. Les mains à plat de chaque côté de son visage. Les yeux fermés. Haletant. Je restai comme ça. Ignorant le monstre étalé sous moi. Je devais me calmer. Je ne devais pas me laisser aller. Pas au travail. On pouvait me voir. On me verrait. Je fuirais. Je continuerais...


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Lun 15 Avr - 17:01


Je n'ai rien fait... Pardon...
feat Lucas Volkman





- TA GUEULE !!!

Elle ouvrit les yeux, prise au désarroi par sa première réaction. La seule chose que ses poings frappaient été le mur... Jalousie... Oui elle était jalouse du mur... Elle voulait être à sa place... Son vœux fut bientôt exaucé... Son pied s'écrasa contre son visage. Douleur... Plaisir... Deux sentiments mélangés produisant un résultat délicieux... Délice... Sa main s'abattit sur le visage fragile de la jeune femme. Sa main saignait et le sang de l'homme coulait sur sa joue. Il hurlait pour qu'elle taise les cris et les paroles qu'elle ne prononçait pas. Lentement il semblait se calmer... Ses mouvements douloureux s'arrêtèrent... Il semblait fatigué... Son moment de rage était-il fini ? Elle ne savait pas, elle le regarda longuement. Ses joues étaient brûlantes.... Non pas seulement à cause de ses coups mais, surtout à cause de sa joie... Elle voulait poser sa main sur sa joue... Elle voulait ressentir ce contact... Mais elle ne pouvait pas... Prenant soin de ne pas le toucher, elle se redressa. Elle recula et demanda calmement...

-Allez vous mieux ? Ou voulez vous encore me frapper et décharger votre haine sur moi ?

Il n'y avait eu aucune hésitation dans sa voix. Elle était convaincue par ses paroles et voulait combler ses attentes... Elle était née pour cette seule raison... C'est ce que sa maîtresse lui répétait tout le temps... Trouver un maître ou une maîtresse et le servir sans faille jusqu'à la mort de l'un ou l'autre... Karine Mayers était morte... Parce qu'elle avait voulu la remplacer... Elle n'était pas sure de pouvoir se contrôler s'il la rejeté... Elle aurait à fuir à nouveau... Peut être serait-elle attrapée avant et enfermée... A jamais... Droguée à jamais... Elle n'aurait plus aucune existence au sens propre... Elle vivrait sans vivre... Quel genre d'avenir était-ce là ? Un destin qui ne lui était certainement pas destiné... Il fallait qu'il l'accepte... Qu'il accepte qu'elle serait mieux placée que quiconque pour lui venir en aide... Qu'il pourrait lui faire tous ce qu'il voulait, lui demander tout ce qu'il voulait... Elle s'en fichait... Dans un soupire elle prit son visage, endolori entre ses mains.

-Frappez moi autant que vous le voudrez... Je n'irai JAMAIS me plaindre...

Elle avait bien appuyé le "jamais". Elle souhaitait qu'il comprenne, que peu importe son comportement elle ne le trahirait jamais, subirait en silence... Hurlerait de douleur s'il le veut... Passerait des heures à pleures et à demander son pardon... Mais elle ne désobéirait pas et il n'aurait aucun ennuie... Il pourrait être lui même sans craindre d'être poursuivit... Elle respirait lentement. Elle retira ses mains de son visage pour regarde l'homme face à elle... Elle respirait lentement, attendant sa réponse... ou de nouveaux mouvements de violences à son encontre...


blabla final

Fiche de Narja pour Never Utopia

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Mar 16 Avr - 0:37



La nuit au musée.
Dégoût et répulsion.




Feat
Blue Mayers
Rencontre ▬ Inconnu
...


Je sentis le monstre bouger sous moi. Glisser lentement. S'échapper de sous moi. Je ne bougeai pas. Je n'ouvris pas les yeux. Fatigué. La chose prit la parole.

-Allez vous mieux ? Ou voulez vous encore me frapper et décharger votre haine sur moi ?

Je relevai les yeux, halluciné. Ce monstre était fou ! D'habitude, ces créatures infâmes hurlaient pour s'échapper. Pour m'échapper. Pour échapper à leur monstruosité. Mais cette créature elle... En redemandait. Je clignai des yeux. Plusieurs fois. Qu'est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ? Pour qu'elle veuille ce que je fuyais. Ce que tout le monde fuyait. La douleur. J'allais utiliser mon sale pouvoir pour m'enfuir. De cette créature. Qui ressemblait à ma mère. Qui me ressemblait. Qui m'effrayait. Qui me fascinait. Surprise. Elle soupira. Elle plaça ses mains sur ses joues. Je ne compris pas le geste.

-Frappez moi autant que vous le voudrez... Je n'irai JAMAIS me plaindre...

Frissons. Deux frissons bien distincts. Un frisson de peur. C'était moi. Juste en face. Quand j'étais petit. Quand je ne pouvais riposter. Quand je restais soumis. Cauchemar. Je ne voulais pas y penser. Pas à toutes ces tortures que j'avais subis. Pas à tous ces visages qui se fondaient les uns dans les autres. L'autre frisson. Un frisson d'excitation. Je pouvais lui faire ce que je voulais. Je pouvais lui faire mal. Faire crier ce monstre. Le faire pleurer. Sans risquer de devoir m'enfuir. Sans qu'on le sache jamais. Je pouvais me soulager. Respirer. Au détriment de ce monstre. Il était d'accord. Je ne pus m'en empêcher. Je souris. Un sourire méchant. Un sourire vile. Je sentais mes yeux luire littéralement. C'était contre ma volonté. J'allais faire ce que j'avais envie de faire. Je me relevai doucement et m'approchai de la chose. Mes mains prirent la place des siennes. Je notai la différence. Mes mains paraissaient tellement pâles sur sa peau. Tellement pures. C'était peut-être bien plus horrible que je les savais mentir. Mes mains étaient sales. Je la forçai à me regarder droit dans les yeux.

- Espèce de folle. Ma voix était comme le ronronnement d'un tigre. Grave. Douce. Violente. T'aurais jamais dû dire ça.

Je caressai doucement ses joues de mes pouces, un petit sourire sur les lèvres. Puis je la repoussai pour la faire tomber. J'avais toujours un couteau sur moi. Je ne l'utiliserais pas. Pas maintenant. Cette chose allait regretter de m'avoir parlé. Elle allait regretter d'être née. Je lui envoyai plusieurs coups de pied dans les côtes. Avec force. Avec précision. Avec acharnement. Dosant chaque coup de pied. Appréciant chaque choc, chaque son. Je ne frappai pas son visage. Elle ne voulait pas le dire. Son corps ne le dirait pas non plus. J'appuyai sur sa gorge. Avec mon pied. Je la regardai. D'un air hautain. Vainqueur. Souverain. Je m'imaginai. Je me rappelai. Quand j'avais enfin attaqué ma mère. Quand je m'étais vengé. A chaque fois que je m'attaquais à une fille aux cheveux noirs, je revivais cet instant. Soulagement. Bonheur. Extase. J'allais encore une fois briser ma mère. Lentement. Avec soin et précision.


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Mar 16 Avr - 5:50


Frappez moi... Faites ce que vous voulez...
feat Lucas Volkman




Un frisson de plaisir... Ses mains se posèrent sur ses joues...Elle ouvrit les yeux pour le regarder, heureuse.... Ses pouces effleurèrent ses joues... Plaisir. Cette soudaine note de douceur laissait entendre que la violence arrivait... Elle se mordit la lèvre en attendant...

- Espèce de folle. T'aurais jamais dû dire ça.

Sa voix fit bondir son coeur... Elle comprenait... Elle aimait... Un ton rempli de menace... et de violence. Elle ferma les yeux quelques instants, un choc lui coupant la respiration. SOn pied s'était écrasé contre ses côtes...La douleur était intense... Elle se mit à gémir... Elle était au sol et elle le regardait, soumise... Son pied coupant l'arrivée d'air... Elle commençait à avoir du mal à respirer... Sans le toucher elle tenta de se dégager un peu... Elle ne voulait pas mourir... Juste souffrir et le servir... Elle gémissait, se remettant à pleurer... Il faisait mal... Beaucoup plus mal que son ancienne maîtresse... Il n'avait aucune pitié ni aucun sentiment... Il aimait juste faire du mal... Toujours sans le toucher elle se dégagea rapidement, roulant sur le côté... Restant à plat ventre... Il allait la punir sévèrement pour avoir fui... Mais, la strangulation était trop poussé... Haletante, elle gémissait, le coup dans ses côtes aillant rendu chaque respiration douloureuse... Respirer en soi-même était un supplice... Cet homme... Elle le voulait comme maître... Il donnerait un sens à sa vie... Posant ses paumes sur le sol elle tenta de se redresser... Impossible, ses forces lâchèrent et ne pouvait plus bouger... Elle souffrait... Elle devait lui dire, qu'il sache qu'il était efficace...

-J'ai mal... Con... tinuez....

Les larmes coulaient d'elles-mêmes sur ses joues... Elle ne les contrôlait pas... Une petite partie d'elle-même voulait fuir... Ramper misérablement jusqu'à la fenêtre et l'escalader avant de se cacher... Mais elle voulait rester... Et laissai cet homme être lui même avec elle... Elle voulait savoir son nom... Mais ce n'était pas le bon moment pour faire ce genre de demande... Alors elle ne demandait rien... Elle attendait qu'il la tape à nouveau... Qu'il la punisse d'avoir essayé de fuir... Elle aurait aimé sourire, dire à quel point elle était heureuse mais... Dans un moment pareil cela aurait été déplacé... Elle ignorait s'il l'acceptait ou pas... Mais pour le moment, son comportement était celui d'un dominant... d'un maître... De l'homme parfait pour l'asservir... Un mot franchit à nouveau ses lèvres... Incapable de le retenir...

-Mai...Maître...

Sa voix ressemblait à une plainte... longue et aiguë... Emplie de douleur et d'amertume... Elle attendait... Elle attendait sa prochaine réaction...


blabla final

Fiche de Narja pour Never Utopia

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Mer 17 Avr - 19:50



La nuit au musée.
Dégoût et répulsion.




Feat
Blue Mayers
Rencontre ▬ Inconnu
...


J'appuyais toujours plus fort avec mon pied. Pour la pousser à bout. Pour la faire souffrir. Pas pour la tuer. La fille s'échappa de sous mon pied. Haletante. Pleurant. Je m'approchai. Prêt à bondir pour lui rendre ses coups.

-J'ai mal... Con... tinuez....

Je me reculai. Imperceptiblement. Je clignai des yeux. Plusieurs fois. Qu'avait dit cette chose ? Qu'avait dit... Ce monstre ? Je ne comprenais pas. Comment pouvait-on... En redemander ? Demander ça. Cette douleur que tout le monde fuyait. Que je fuyais. Que mes victimes fuyaient. J'allais lui sauter dessus pour continuer de lui faire mal. Je me retins. La chose parla.

-Mai...Maître...

Je regardai ce monstre, à plat ventre contre le sol. Je me reculai. De plusieurs pas. Le visage crispé par le dégoût. Quelle était donc cette chose ? Cette chose immonde ? C'était un monstre. Un monstre bien pire que tous les autres. Bien pire que moi. Je frissonnai. De dégoût. De peur. Ce... C'était... Terrifiant. Ce monstre ne pouvait même pas être puni. Il aimait la douleur. La douleur que je haïssais. Il aimait les ordres. Les ordres qui me rendaient malades. Comment... Punir ça ? C'était impossible. Je n'aurais même pas dû le toucher. J'avais été excité. Devant l'occasion. Mais... Pas un monstre comme ça. C'était effrayant. Je reculai encore. Me dirigeai à tâtons vers la porte. La fixant. Pour l'esquiver si elle s'approchait. Je posai la main sur la porte. Je l'ouvris. Je la foudroyai du regard.

- Barre toi ! Barre toi de là sale monstre !!! Dégage !!! T'as rien à faire ici !! Vas t-en !!

Je reculai encore dans le couloir sombre. Je me camouflai rapidement, devenant pratiquement invisible dans l'ombre. Me fondant dans le musée. Noir sur noir. Je criai une dernière fois.

- CASSE TOI !!

Ce monstre me terrifiait bien trop. Je ne pouvais plus supporter de le voir. Je courus. Vite. Loin.


To be continued ...


© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Blue Mayers
Clochard
Clochard
avatar

Messages : 28
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 22
Localisation : With my master

Carte d'étudiant
Age:: 18
Pouvoir: Destruction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   Mer 17 Avr - 20:47


Je vous en prie... Ne fuyez pas...
feat Lucas Volkman





- Barre toi ! Barre toi de là sale monstre !!! Dégage !!! T'as rien à faire ici !! Vas t-en !!

Il s'en allait... Elle le regardait... Il partait... Il la laissait...

- CASSE TOI !!

Il disparaissait... Aussi vite que la joie et le plaisir de la jeune femme... Un vide... Oui c'est qu'elle ressentait... Un monstre elle ? S'il le voulait... Elle pouvait le devenir réellement... Ses muscles se contractèrent et se tendirent... Elle n'était pas contente... Elle ne l'était pas du tout... La rage montait lentement... Pourquoi se faisait-elle à nouveau abandonné... ? Était-ce corps qui dégoûtait les dominants... Ce plaisir immoral de la douleur ? Elle serra les dents avant de frapper le mur. Elle ferma les yeux... Ce n'était pas une colère d'enfant... Ce n'était pas une simple frustration... C'était un grondement sourd qui enflait dans son coeur et son âme... Elle les rouvrit... La paume posé sur le mur elle regardait le couloir obscur... Quel genre de dominant était-ce là... Il avait fui... Lâche... Elle fit quelques pas en avant, ses doigts glissant sur le mur terne. Rapidement un trou se forma là où sa main était posé quelques instants plus tôt...Rage...

Elle se mit à courir... Elle courait vite, elle allait le rattraper... Et lui barrer la route... Il devait l'affronter... Et l'asservir... Il n'avait pas d'autre choix... Elle n'avait pas d'autre choix que d'agir ainsi... C'était un dominant... Il n'avait pas le droit de s'enfuir face à une dominée... Un grognement s'échappa de sa gorge et elle poursuivit sa course... Elle l'avait rattrapé... Elle accéléra le rythme avant de prendre appuie sur le mur de droite. Rebondissant légèrement dessus elle fit un demi tour et atterrit face à lui. Elle étendit les bras, le regard sévère.

-Comment pouvez vous fuir ainsi... ? Fuir face à moi... ? Fuir face à la personne qui désire vous servir...

Elle le fixait... Elle ne le laisserait pas partir... En aucun cas elle ne le ferai... Elle l'avait choisi et il devait l'accepter... Elle n'allait pas abandonner... Elle avait pris sa décision. Dés sont premier coup elle avait fait son choix... Elle baissa les bras... Cette position était ridicule... Elle ne savait pas quoi faire... Il semblait avoir des réactions irrationnels et elle ignorait ce qu'elle devait faire ou dire... Elle lâcha un soupir... Ce corps... Oui c'était ce corps d'adulte... Elle serra à nouveau les poings... Parce qu'elle avait grandit, sa maîtresse s'était lassée et avait pris un nouveau servant... Il devait avoir en horreur ce corps également...

-Je... Je comprends que... Ce corps puisse vous faire horreur mais... Ce n'est pas de ma faute...

Elle avait déjà détourné son regard, incapable de soutenir le sien... Elle regardait le sol propre et affreux... Elle n'aimait pas ce sol... Ni ces murs... Mais ici il n'y avait personne... Personne, à part lui... A part cette homme dont elle ignorait tout... Mais qu'elle voulait servir à tout pris, au péril de sa vie...


blabla final

Fiche de Narja pour Never Utopia

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Be my master...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit au musée II... ça vient de kyky D= [pvLucas]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flash back - Erwin Dog & Cloé Bellavi - Une nuit au musée
» La Nuit au Musée
» La nuit du renouveau.
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Rose  :: ~Paperasse~ :: Corbeille & Archive :: Rps terminés-
Sauter vers: