Entrez dans un pensionnat un peu fou ou se côtoient des humains aux pouvoirs étranges... Hentai / Yaoi / Yuri accepté.
 

Partagez | 
 

 Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]

Aller en bas 
AuteurMessage
Floyd West
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Messages : 175
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 23

Carte d'étudiant
Age:: 29 ans
Pouvoir: Passe-Muraille.
Titre: Aucun

MessageSujet: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   Lun 8 Avr - 2:36



Retrouvailles familiales.
♠ Découverte étonnante.




Feat
Alan West
Rencontre ▬ Fraternel
...


Je sortis de la bibliothèque en m'étirant de tout mon long, mon dos craquant douloureusement. J'avais été plongé dans un roman à suspens toute la matinée, recroquevillé dans mon fauteuil, et j'étais tout courbaturé. De plus, je n'avais pas encore fumé une seule fois, et je commençais à ressentir le manque. Je me glissai le long des couloirs en grommelant de temps à autre des choses incompréhensibles. Je ne comprenais pas comment le tueur dans mon livre avait pu être chopé puis tué aussi facilement que ça. C'était juste du trafic d'histoire. Fallait arrêter de prendre les gens pour des cons. Je tâtai la poche arrière de mon jeans pour vérifier que mon paquet de clope y était bien, puis poussai la porte du hall donnant sur l'extérieur avec ennui. Je m'étais fais tiré les oreilles par le directeur parce que les livres commençaient à sentir la cigarette, et que les femmes de ménage en avaient marre de nettoyer des cendres un peu partout. Je préférais donc l'éviter pour le moment en faisant profil bas. Je recommencerais plus tard. J'allai m'installer contre la façade du pensionnat, appuyé sur le béton du mur, et tirai une cigarette de son paquet, avant de fouiller pour trouver mon Zippo. Je ne le trouvais pas. En grognant, je commençai à enfoncer mes mains jusqu'au fond des poches, regardant vers le ciel d'un air concentré, cigarette entre les dents. Je finis par trouver mon fameux Zippo et allumai ma clope. Je soufflai un long et pâle nuage de fumée, regardant des formes s'y former aléatoirement. C'était joli.

Un bruit m'attira, en face de moi. Un petit tas d'élève commençait à se regrouper prêt du portail de Black Rose, apparemment curieux. Je les fixai un instant, puis m'avançai également. La curiosité me dévorait, et si il y avait une bagarre, je préférais être là pour intervenir au plus vite. Je continuai néanmoins de fumer en m'approchant du groupe, ignorant les regards accusateurs de quelques élèves gênés par la fumée de cigarette. J'écartai quelques jeunes pour apercevoir la cible de toute cette réunion. Un corps gisait par terre. Un jeune homme était allongé là, et ne bougeait plus... Je repoussai les derniers élèves et m'accroupis devant l'homme. C'était un magnifique jeune homme, quoi qu'un peu maigre. Mais ça ne devait pas surprendre vu comme il était déguenillé et dans un sale état. Ses cheveux étaient assez courts, à peu prêt la même longueur que moi et blonds comme les blés. Sa peau était plutôt pâle, strillée de petites griffures. Ses vêtements étaient très sales, poussiéreux et déchirés. Grand, même si il ne me dépassait vraiment pas du tout, il avait quand même l'air assez imposant. La clope au bec, j'appuyai deux doigts sur sa carotide, sentant le sang passer. Je m'agenouillai et commençai à mettre des petites claques au nouveau venu, parlant un peu bizarrement à cause de ma cigarette.

- Hey ! Hey gamin ! Réveille-toi. On est pas dans une chambre alors debout ! Amenez-moi donc de l'eau bordel de merde !

Cette dernière réplique avait été adressée aux curieux. Quelques uns remuèrent et allèrent chercher de l'eau. Les autres ne bougèrent pas. Je continuais d'essayer de réveiller l'inconnu et les fusillai du regard.

- Dégagez de là les sangsues ! Faites-lui de l'air, un peu d'air. Sinon il se réveillera jamais !

J'écartai les derniers malvenus d'un geste tout en continuant de faire reprendre conscience au jeune homme.


To be continued ...


© Never-Utopia


⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Si la vie te tourne le dos, touche lui le cul pour qu'elle se retourne.

Revenir en haut Aller en bas
Alan West
Employé au casino
Employé au casino
avatar

Messages : 150
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/04/2013

Carte d'étudiant
Age:: 18 ans
Pouvoir: Maître des fantômes
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   Lun 8 Avr - 18:55

Code by Holliday
ღ Ce long voyage abouti enfin..ღ
feat Floyd West



J’avais cessé de compter les jours, mes pieds me faisait souffrir, mes jambes et mes bras étaient pleins de bleus et de griffure en tout genre, j’avais faim, j’avais soif, j’étais si... fatigué. Mais je continuais à avancer, sans jamais faiblir. Je ne dormais qu’une nuit sur deux, de peur que William ou Père me retrouve. La peur et l’adrénaline me donnait les forces nécessaires pour avancer mais elles m’empêchaient de me rendre compte de l’état de mon corps et de mes vêtements.
Je marchais depuis des heures lorsque j’aperçus une petite ville, je sortis du bois dans lequel j’étais et interpellais un homme qui passait sur la route. En me voyant il fit une grimace de dégout qu’il ne tenta pas de cacher. Je passais outre le fait que sa grimace ai été offensante pour moi et lui demandait comment aller au pensionnat Black rose. L’homme semblait à deux doigts de prendre ses jambes à son coup, ce qu’il fit d’ailleurs après m’avoir montré du doigt une direction. Je repris donc ma marche.

Quelle ne fut pas ma joie quand je vis au loin un bâtiment apparaitre. Je me mis à courir, l’adrénaline et la peur de moins en moins présentes… J’étais arrivé à mon but. J’avais gagné. La nature avait mis tous ces pièges sur mon chemin mais cela ne m’avait pas empêché de la vaincre. Oui, j’étais sorti victorieux de ce combat.
Je continuais à courir bien que mon corps commençait à me faire horriblement souffrir. Devant moi les grilles de l’école commençaient à apparaitre, elles me tendaient les bras, m’appelaient. Ces grilles qui pour certains étaient synonymes d’enfermement et de captivité, ces grilles-là, elles symbolisaient ma liberté… Les grilles n’étaient plus qu’à quelques mètres de moi, je courais de plus en plus rapidement. Plus qu’un mètre ! Mais… qu’est-ce qui m’arrive… j’ai… la tête qui tourne. Tout devint flou autour de moi et je m’effondrais face à ma liberté, mon corps étalé au sol.

Des voix, j’entendais des voix. A moins que je ne sois devenu complétement fou. Non ! C’étaient des vraies voix ! Des voix humaines ! Ils m’avaient vu… J’étais sauvé. Je tentais d’ouvrir les yeux et de bouger la main mais rien, mon corps ne répondait plus.

- Dégagez de là les sangsues ! Faites-lui de l'air, un peu d'air. Sinon il se réveillera jamais !

Une voix… si étrangère et pourtant si familière. Je devais rêver, Père n’aurait pas pu me retrouver ici. C’était tout bonnement impossible. Mais alors… a qui appartenait cette voix. Je tentais de parler, mes lèvres s’entrouvrirent, elles étaient toutes sèches… Je murmurais que je voulais de l’eau et mes yeux s’entrouvrirent lentement. Autour de moi tout tournait, les couleurs se mélangeaient, tout était flou. Je refermais puis rouvrit mes yeux plusieurs fois, pour m’habituer à la lumière et je vis un homme. Il était penché sur moi, ce devait être lui qui m’avait réveillé. Qui m’avait sorti de mon sommeil. J’essayais de sourire mais mes lèvres ne bougèrent pas, mon corps était complétement paralysé par la fatigue, la faim et la soif. Je réussis difficilement à regarder autour de moi et je vis des élèves me regarder avec de grands yeux. Quoi ?! Il n’avait jamais vu quelqu’un s’évanouir ?! Mon regard se tourna à nouveau vers l’homme. Il était brun, grand, une cigarette à la bouche. Je clignais plusieurs fois des yeux à nouveau puis mon corps accepta finalement de se remettre à bouger, je souris et tentai de me relever, en vain. Je n’avais pas encore entièrement absorbé la douleur et les courbatures. La faim torturait mon estomac, la soif me brûlait la gorge. Je me retenais avec difficulté de pleurer, histoire de garder au moins une once de fierté. Je n’avais pas envie que mon frère en entende parler et sois déçu de moi. Finalement, je réussis à parler et je regardais l’inconnu, plein d’espoir.

-Je suis... à Black Rose ?

Un petit sourire triste s’était peint sur mes lèvres. Si Floyd n’était pas là il ne me resterait qu’à retourner voir Père et m’excuser. Ou bien… Retourner voir William. Mais cette deuxième option était assez risquée.

Des élèves, je suppose, arrivèrent avec une bouteille, l’homme avait dû les envoyer chercher de l’eau pour me réveiller. J’avais besoin de boire, mes lèvres me faisaient souffrir dès que je parlais, et même lorsque je ne faisais rien. Deux semaines sans boire… Mais à quoi j’avais pensé ?! Je tentais de me relever pour ne pas avoir à être traité comme un enfant mais je n’y parvins pas. Je regardais l’inconnu, allait-il à nouveau m’aider ? Je l’espérais. Avec une personne bien intentionnée comme lui, j’avais des chances de retrouver mon frère dans ce pensionnat, si il y était.


⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂


«Like a West !»


Merci à n'amour pour le vava !
Revenir en haut Aller en bas
Floyd West
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Messages : 175
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 23

Carte d'étudiant
Age:: 29 ans
Pouvoir: Passe-Muraille.
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   Mar 9 Avr - 21:56



Retrouvailles familiales.
♠ Découverte étonnante.




Feat
Alan West
Rencontre ▬ Fraternel
...


Le gamin murmura quelque chose d'incompréhensible en battant des cils. Ses yeux d'un vert étrangement clair regardèrent un peu autour de lui, comme si il cherchait à se rappeler de où il était. Il me regarda et me souris d'un air reconnaissant. Quelque chose dans son visage me gênait. Comme si... Comme si je l'avais déjà croisé quelque part. Pourtant il n'avait absolument pas l'air d'un étudiant, sous-alimenté et crevé comme il l'était. Il commença à parler d'une voix rauque.

-Je suis... à Black Rose ?

Il avait l'air un peu désespéré malgré son petit sourire. Je m'apprêtais à lui demander pourquoi il était dans un tel état quand ces crétins d'élèves revinrent avec de l'eau. C'était pas trop tôt. Le jeune homme essaya de se relever, sans grand succès, et je du le soutenir pour qu'il ne se cogne pas contre le sol. Il resta allongé, et je m'agenouillai pour poser sa tête sur mes genoux. Je repoussai ses mèches blondes de devant ses yeux alors qu'il me regardait, me surprenant moi-même de ma tendresse. Puis j'écrasai ma clope sur le sol à côté pour éviter que les cendres lui tombent sur le visage. En soupirant, je regardai les jeunes qui étaient restés là, les bras chargés d'eau comme des idiots.

- Quoi ? Vous attendez la neige ? Posez-moi ça là et cassez-vous. Allez bosser au lieu de bailler aux corneilles.

Ce que je disais était un peu gonflé sachant ce que je faisais de mon temps, mais ils ne pouvaient pas le savoir. Puis j'étais l'adulte ici, donc ils n'avaient pas leur mot à dire. Contrarié, je reportai mon attention sur celui qui avait créé ce petit chamboulement mineur dans notre quotidien "normal". Je sortis un vieux chiffon de ma poche, que j'utilisai... Pour diverses choses. Il n'était pas sale aujourd'hui, donc je ne me sentais pas gêné de l'utiliser pour essuyer le visage de quelqu'un. J'ouvris une des bouteilles d'eau et en imbibai le tissu avant de rincer doucement le visage sale et épuisé du garçon. Ce visage me disait vaguement quelque chose. Mais je n'arrivais pas à savoir d'où me venait cette sensation. Je fronçai légèrement les sourcils, pensif, en continuant de nettoyer sa peau. Je le fixais gravement pendant quelques secondes, me creusant la tête. Puis je me repris. Je pouvais faire peur aux gens des fois en les regardant trop intensément, avec mes yeux de fauve. J'approchai le goulot de la bouteille pour faire boire le gamin, puis la posai au sol à côté de moi.

- Bon alors. Explique moi ce qu'un jeune comme toi faisait ici, à moitié mort devant le portail du pensionnat. Tu as pas mal bousculé l'ordre de cette école avec ta simple arrivée.

J'accompagnai ma remarque d'un petit sourire amusé, pour qu'elle ne passe pas pour un reproche. Ça faisait du bien parfois, un petit évènement comme ça, même minime. Ça boostait un peu ces élèves, c'était bien.


To be continued ...


© Never-Utopia


⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Si la vie te tourne le dos, touche lui le cul pour qu'elle se retourne.

Revenir en haut Aller en bas
Alan West
Employé au casino
Employé au casino
avatar

Messages : 150
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/04/2013

Carte d'étudiant
Age:: 18 ans
Pouvoir: Maître des fantômes
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   Mer 10 Avr - 15:33

Code by Holliday
ღ Ce long voyage abouti enfin..ღ
feat Floyd West



L'inconnu posa ma tête sur ses genoux, je ne sentais plus mon corps.. Ses mains s'approchèrent de mon visage et je me raidis légèrement, c'était devenu un réflexe depuis ce qui s'était passé avec William. Mais non... Cet homme écarta les mèches qui me tombaient sur le visage puis je vis sa cigarette quitter ses lèvres. Je l'entendis alors engueuler ceux qui avaient ramené de l'eau. Cela me fit sourire... Puis il tourna à nouveau le regard vers moi, et je fixais ses yeux d'ambres. Son visage m'était si familier, c'était étrange... Il approcha un tissu de mon visage. A nouveau je me raidis, tout me rappelait ce qui s'était passé dans le clan de William. Il commença à rincer mon visage avec de l'eau et je fermais les yeux, me laissant faire. Quelque chose dans ses gestes et son visage me disait d'avoir confiance en lui.

Il me fixait, c'était dérangeant mais je me mis à la fixer à mon tour. Ne jamais détourner les yeux d'une personne qui vous domine. C'est une des choses que William m'avait appris lorsque j'étais arrivé car, j'avais certes le talent d'un assassin, mais il m'arrivait parfois d'avoir des faiblesses et de ne pas parvenir à les dissimuler. William l'avait remarqué et avait caressé ma joue avec son pouce à ce moment-là puis m'avais murmuré à l'oreille "si tu regarde ton interlocuteur dans les yeux il pourra être intimidé... Si il détourne le regard, tu auras gagné." L'inconnu détourna les yeux et me fit boire.

Enfin, ma gorge arrêta de me piquer, mes lèvres n'étaient plus si douloureuses, mon mal à la tête commençait à se dissiper. J'entrouvris les lèvres et passais ma langue dessus pour récolter les dernières gouttes d'eau. Je vis l'homme sourire et il reposa la bouteille au sol avant de me demander.

- Bon alors. Explique moi ce qu'un jeune comme toi faisait ici, à moitié mort devant le portail du pensionnat. Tu as pas mal bousculé l'ordre de cette école avec ta simple arrivée.

Je pris ça pour une réponse positive à ma première question. J'étais donc bel et bien à ce pensionnat Black rose. Je le fixais quelque instants puis avec ma main, lentement, j'attrapais la bouteille posée à côté de moi et la portais à mes lèvres, elle semblait peser une tonne. Je bus une gorgée et la bouteille m'échappa des mains, toute l'eau se renversa sur moi et je me mis à trembler de rage.
Je haïssais plus que tout ce sentiment d'impuissance. Je laissais tomber mes bras le long de mon corps et regardais à nouveau l'homme . J'inspirais et ouvrit la bouche pour lui répondre.

-Je... je suis venu chercher quelqu'un... Ou plutôt.. Le retrouver. C'est mon grand-frère et... on m'a dit qu'il y avait une chance qu'il soit ici.. Et pardonnez moi pour l'eau... Je... Je n'avais rien bu depuis une semaine... ou peut être deux...

Je divaguais, mes souvenirs se mélangeaient, je sentais que ma tête allait exploser. Les larmes me montèrent aux yeux et, sans prévenir, j'explosais... Je me mis à pleurer, étendu au sol, la tête posée sur les genoux de cet inconnu. Je luttais pour garder le contrôle mais je n'y parvenais pas, les larmes refusaient de s'arrêter de couler et je n'arrivais même plus à respirer correctement. Mon souffle se fit court, ma respiration sifflante. Et je sombrais à nouveau.





⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂


«Like a West !»


Merci à n'amour pour le vava !
Revenir en haut Aller en bas
Floyd West
Bibliothécaire
Bibliothécaire
avatar

Messages : 175
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 23

Carte d'étudiant
Age:: 29 ans
Pouvoir: Passe-Muraille.
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   Mer 10 Avr - 18:04



Retrouvailles familiales.
♠ Découverte étonnante.




Feat
Alan West
Rencontre ▬ Fraternel
...


D'une main tremblante, le jeune garçon se pencha et attrapa la bouteille que j'avais posé à côté de sa tête. Il essaya de boire, difficilement à cause d'un manque flagrant de force et de sa position couché. Avant que j'ai pu l'aider, il perdit ses dernières forces et renversa l'eau. Son t-shirt et mon pantalon en furent mouillés et je ronchonnais un peu intérieurement. Mais ce petit gars tout faible me faisait penser à un chiot abandonné, et je n'avais pas le cœur de râler pour ça. Il se mit à trembler violemment d'un coup, et se laissa retomber.

-Je... je suis venu chercher quelqu'un... Ou plutôt.. Le retrouver. C'est mon grand-frère et... on m'a dit qu'il y avait une chance qu'il soit ici.. Et pardonnez moi pour l'eau... Je... Je n'avais rien bu depuis une semaine... ou peut être deux...

Je soupirai. Quel frère pouvait laisser un gamin se détruire comme ça ? Il aurait pu mourir sur la route sans que personne n'apprenne jamais rien. Je fixai ce pauvre gosse et je remarquai ses yeux devenir humides. Oh non... Le petit éclata en sanglots incontrôlés. Inquiet, j'essayai tant bien que mal de le calmer en lui parlant et en le berçant, regardant autour de moi en quête d'une aide. Mais j'avais chassé tout le monde. Le jeune corps que je tenais entre mes bras se détendit soudainement. Je regardai le visage du petit blond. Ses traits s'étaient détendus d'un coup, il ressemblait presque à un enfant comme ça. Seules les larmes humides restées sur ses joues témoignaient de sa crise passagère. Je respirai un grand coup.

- Bon sang...

Je m'accroupis et passai mes bras sous ce corps grand mais léger. Il n'avait pas du beaucoup se nourrir non plus. Je soupirai une énième fois et me relevai, le blondinet dans les bras. Je rentrai dans le pensionnat en grommelant.

- Non mais sérieux ! Quel mec digne de ce nom peut laisser son frère comme ça hein ? C'est du grand n'importe quoi. Si je le retrouve je le chope entre quatre yeux et je lui explique la vie.

En tout cas une partie du mystère était résolue. Si ce petit gars me disait quelque chose, c'est que j'avais dû rencontrer son frère à un moment donné. Je marchai vite et m'arrêtais un instant devant l'infirmerie. Il avait besoin de soin, mais je n'avais pas envie de voir l'infirmière. Je continuai donc jusqu'à mon domaine. J'installai le garçon sur le canapé blanc, lui retirai ses chaussures et le couvris d'un plaid. Puis je m'allumai une clope et fumai tout en déambulant dans la pièce. Je remplis une bassine d'eau chaude et la ramenai sur la table basse avec une serviette en coton. Puis j'attrapai le bocal de bonbon au complet et le posai à côté avant de sortir un verre et d'y mettre de l'eau froide. Je fis tomber de la cendre dans mon cendrier puis attrapai la serviette. Je la trempai dans la bassine puis la pliai avant de la poser sur le front de ce jeune inconnu? Je rapprochai les bonbons et le verre de lui pour qu'il puisse se servir facilement en se réveillant. Je n'avais que ça à lui donner à manger pour l'instant, mais le sucre lui ferait du bien. Je m'installai ensuite dans un fauteuil de l'autre côté de la table et commençai un livre, en fumant, jetant parfois des regards soucieux sur le petit. Je le plaignais vraiment.


To be continued ...


Suite du RP >>>> Bibliothèque.

© Never-Utopia


⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂
Si la vie te tourne le dos, touche lui le cul pour qu'elle se retourne.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles familiales [PV Alan] [juste à l'extérieur du hall, vers le portail d'entrée, mais vu que y'a pas de partie comme ça XD]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles familiales [PV Rosasharn]
» *Secteur ADJ47, extérieur de la muraille, haute sécurité*
» COMME DU CHOCOLAT, DUR À L'EXTÉRIEUR, MAIS AU COEUR FONDANT À L'INTÉRIEUR - 02/10 À 18H07
» [Bruxelles] Charmantes retrouvailles familiales... [PV]
» Direction pôle Nord (PV Shinzô)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Rose  :: ~Paperasse~ :: Corbeille & Archive :: Rps terminés-
Sauter vers: