Entrez dans un pensionnat un peu fou ou se côtoient des humains aux pouvoirs étranges... Hentai / Yaoi / Yuri accepté.
 

Partagez | 
 

 Faites comme chez vous [pv Kageru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Spencer
Neurologue
Neurologue
avatar

Messages : 9
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Faites comme chez vous [pv Kageru]   Mar 18 Mar - 17:49

En fait il était moins éloigné de lui qu'il ne le pensait... Il devait sans doute être entrain d'explorer un peu... Adam n'avait pourtant pas une maison étonnante, même sa décoration n'était pas très personnalisée. Ce n'était que des objets... Il venait de déménager il y avait quelques mois à peine... Tenter de recoller les morceaux de sa vie brisée... D'en faire quelque chose...Mais pour le moment, rien n'avait vraiment changé... Si ce n'est qu'il était loin d'eux... Il ferma les yeux un instant, mélancolique alors qu'il songeait à une parole de l'une de ses soeurs... "Fuir ne t'aidera pas... Tes problèmes resteront coller à toi quand même..." Et elle avait sans doute raison... Mais il avait ressentit le besoin de partir tout de même... Changer d'air... Et il était là... A aider un inconnu, sur le point de lui préparer un repas... Il secoua légèrement la tête pour se ressaisir et ne pas paraître louche tout d'un coup. Il esquissa d'ailleurs un sourire en entendant le ventre du jeune homme gronder. Un repas donc... Il hocha la tête, prenant un malheureux sachet de pâte, pas encore entamé. Le médecin mangeait peu, il en avait perdu l'envie, l’appétit... Et il préférait commander vu qu'il cuisinait comme un pied. Pour éviter les carences, il ingérer une grande quantité de vitamines et autres compléments alimentaires. Versant une dose généreuse de pâte dans l'eau bouillante, il y ajouta une cuillère d'huile et une pincée de sel... Alors qu'il réfléchissait à ce qu'il allait faire pour accompagner les pâtes, il eut un petit sursaut lorsque la voix de l'inconnu s'éleva juste dans son dos. Il se tourna vers lui, clignant des yeux. Sa main se porta à ses cheveux, les touchant par réflexe. Il entrouvrit les lèvres pour laisser échapper un petit "merci" timide et discret. Il laissa apparaître un nouveau sourire, soutenant son regard.

Il ne fut pas surprit par la question... Il se demandait sans doute encore ce qu'Adam allait vouloir de lui en contre-partie... Et bien rien, il n'était pas un intéressé et il n'était pas ce genre d'homme. Souriant toujours il ouvrit son frigo, attrapant un paquet de viande haché. Il vérifia qu'elle était encore bonne avant de poser à nouveau son regard sur lui.

"J'imagine que... Tu n'as pas l'habitude et pourtant... L'altruisme ça existe encore. Je t'aide parce que j'en ai envie et que de laisser une personne dormir par terre dans le froid ça me fend le coeur... C'est cruel. Je le fait sans rien attendre en retour... Je t'aide c'est tout."

Il sortir une poêle et de la sauce tomate. Ces mots qu'il avait prononcé, n'était pas totalement vrai... Il le faisait pour lui aussi... Pour faire quelque chose d'autre que s'occuper de lui... Pour avoir un peu de compagnie... Il n'était pas croyant, alors il ne pouvait pas parler de sauver son âme, juste d'alléger sa conscience. Mais sinon, il le faisait vraiment par bonté... Il ne voulait pas de rétribution derrière, un simple merci suffisait à réchauffer son coeur en reconstruction. Adam versa la sauce dans le fond de la poêle avant d'y ajouter de l'eau pour rendre le tout plus liquide. Un peu de sel pour couper l'acidité de la tomate et il émietta la viande dans l'objet.

"J'espère que cela vous ira... Je ne fais presque jamais la cuisine normalement... Alors il se peut que cela soit limite mangeable..."

Il laissa échapper un petit rire gêné avant de mettre une pincée d'herbe, attendant simplement que le tout cuise. Il leva les bras pour ouvrir un autre placard et en sortir les assiettes, fébrilement. Heureusement qu'il ne devait en sortir que deux... Plus il les aurait surement lâcher pour se les prendre sur la tête... Non pas qu'il était faible à ce point mais ce qu'il prenait au quotidien pour se détendre le ramollissait un peu en même temps que ça le rendait plus maladroit. Mais ce traitement là, il ne le prenait jamais pour aller travailler... Il en avait prit parce qu'il ne devait pas travailler les deux prochains jours, aucun risque pour ses patients. Et puis, quand il était au travail, ses problèmes disparaissaient un peu, la vie de ses patients primant sur ses propres mésaventures. Il déposa les deux assiettes sur le plan de travail près de lui, y joignant deux verres et les couverts.
Revenir en haut Aller en bas
Kageru Uzima

avatar

Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Re: Faites comme chez vous [pv Kageru]   Mer 19 Mar - 11:26


L'art de se méfier



« Personne n'est plus sourd que celui qui n'écoute pas »


Spencer regarda une nouvelle fois avec douceur son camarade. Kageru n’avait fait que peu attention au repas qu’il lui préparait, mais l’odeur de la viande attisé déjà son appétit.

« J'imagine que... Tu n'as pas l'habitude et pourtant... L'altruisme ça existe encore. Je t'aide parce que j'en ai envie et que de laisser une personne dormir par terre dans le froid ça me fend le coeur... C'est cruel. Je le fait sans rien attendre en retour... Je t'aide c'est tout. »

Il fut surprit de voir qu’il le tutoyait déjà, mais il ne répondit pas. Lui ne le ferait pas, pas maintenant. Il était le genre d’homme qui vouvoie jusqu’à faire confiance à son interlocuteur, se confiant finalement à lui en le prenant comme une personne lui étant égal. Comme un ami. Il crut en vomir, cette histoire d’amitié l’écœuré par sa naïveté et il se demandait si en ce monde, des gens pensaient encore qu’on pouvait attendre de l’amour de quelqu’un sans que ce dernier n’attende quelque chose en retour. Même son frère avait fini par le trahir avec des mots blessant, lui qui avait été le seul confident du fleuriste. Il s’était rappelé une fois de plus que malgré ses nombreux efforts, il n’était le fils de personne et certainement pas l’enfant de ses parents adoptif.

« J'espère que cela vous ira... Je ne fais presque jamais la cuisine normalement... Alors il se peut que cela soit limite mangeable... »

Kageru eu envie de sourire et le rassurer comme à son habitude, il grinça alors des dents en se rappelant que son personnage n’agirait pas ainsi. Il resta silencieux, se rapprochant d’avantage pour rester à sa gauche, les yeux rivé sur le plat chauffant. Il ne releva la tête qu’une fois que le tintement des assiettes percutèrent près de son oreille et il reporta son attention sur l’hôte qui mettait la table… Mais une fois de plus, il regarda la nourriture avant de se parler à lui-même, mais aussi au médecin.

« - Vous devriez rajouter du sucre, ça adoucirait encore le plat et l’acidité. »

Les mains dans les poches, il revint à côté de lui, allant à la table. L’homme avait déjà tout mit, avant même que Kageru ne puisse se porter volontaire pour l’aider. Non pas que l’idée de rester tel un pacha dans son divan en attendant qu’on le serve ne lui déplaise, mais encore une fois, l’homme qu’il incarné n’aurait pas non plus laissé cette personne s’occupait de tout ce travail seul. Un garçon seul, abandonné, qui n’a plus d’espoir, mais qui cache une partie touchante et généreuse. Le fleuriste n’était pas comme lui, il en était l’inverse. On le voyait comme quelqu’un de souriant et sympathique, mais au fond, il n’était qu’un bâtard et un manipulateur égoïste. Lentement, sa main rentra en contact avec l’une des longues mèches du neurologue, profitant du contact délicat de l’ivoire sur sa peau. Il ne réalisa que trop tard son acte et tenta tant bien que mal de se sortir de cette situation critique en se trouvant une excuse, restant calme et indéchiffrable.

« - J’avais souvent l’habitude de coiffer ma mère. »

Tout en disant cela, l’image d’une femme aux cheveux noirs lui revint, mais elle n’avait pas de visage. Il ne visualisait qu’une forme féminine, de dos, avec des mains plus petite et moins fine, révélant une vie humaine. Dès l’instant où l’image fut un peu trop persistante, tout ce passa exactement comme à l’accoutumé. La papier du souvenir s’effrita et brula, ne devenant que cendre et lui faisant oublier une nouvelle fois cette stupide image qui ne valait rien.



< Pom-pom © >



Revenir en haut Aller en bas
Adam Spencer
Neurologue
Neurologue
avatar

Messages : 9
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/11/2013

MessageSujet: Re: Faites comme chez vous [pv Kageru]   Ven 21 Mar - 18:19

Il tourna le regard vers lui. Du sucre dans une sauce salé...? Bon après Adam ne s'y connaissait pas en cuisine et il aimait bien le salé-sucré. Il décida de l'écouter et prit le pot de sucre. Ne sachant pas exactement la dose qu'il devait mettre il prit une pincée, la mettant dans la sauce tomate. Il trempa le bout de sa cuillère et la goûta. Ce n'était pas mauvais... Il en rajouta une pincée. Souriant satisfait il resta devant la poêle, vérifiant que la sauce ne se mette pas à bouillir. Il repartit dans ses pensées, plus anodines cette fois, il se demandait s'il ne devrait pas se mettre à la cuisine quand même... Lui qui était toujours prêts à accueillir et recevoir, c'était sans aucun doute une bonne idée. Mais il n'était pas doué. Il poussa un petit soupire avant de sursauter, sentant les doigts du jeune homme se poser sur ses cheveux... Il avait vraiment l'air de les aimer... Une légère teinte rose s'étala sur ses joues alors qu'il posa son regard sur lui, interrogateur. Il se justifia... Évoquant sa mère... Adam aurait aimé en savoir plus mais, même s'il était curieux, il voulait respecter la vie privée du jeune homme. Il esquissa juste un sourire hochant la tête.

"Vous pouvez les toucher... Ca ne me gêne pas."


Il attrapa une passoire pour verser les pâtes dedans, une large nuage de vapeur s'élevant autour de lui et le fit tousser quelques secondes. Il remit les pâtes dans la casserole pour la déposer à table avant d'en faire de même avec la poêle.

"C'est prêt... Venez vous asseoir et manger tant que c'est chaud."


Il tira sa chaise et prit place pour sa part, se demandant ce qu'il allait pouvoir dire pour éviter qu'un silence pesant ne leur tombe dessus... Il servit une bonne quantité généreuse de pâte dans l'assiette de son invité, avant de n'en prendre qu'une ou deux cuillères pour sa part. Il les arrosa pour tout les deux avec la sauce bolognaise. Il afficha un nouveau sourire avant de se rappeler d'un détail. Gêné il se redressa d'un coup.

"Suis-je bête... Je ne vous ai pas demandé, que voulez vous boire ? De l'eau ? Un soda ? Du vin ? Quelque chose de plus fort peut être ?"


Il se sentait stupide d'avoir oublié une telle chose... Tout de même, c'était la première chose qu'une personne est sensée proposer à son invité quand il en a. Il se passa une main dans les cheveux, ne cachant pas un seul instant sa gêne. Il prit la direction d'un de ses placards pour vérifier qu'il avait bien tout ce qu'il avait proposé. Accroupi devant il énuméra ce qu'il avait en sa possession.

"J'ai du soda à la pomme ou à l'orange, du vin rouge et du blanc. Et pour ce qu'il y a de plus fort, il me reste un fond de vodka, du bourbon, de la tequila et du soho.... J'espère que cela vous conviendra..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faites comme chez vous [pv Kageru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faites comme chez vous [pv Kageru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méléagant, les palettes d'émotions du côté de chez vous
» les bugnes comme chez le patissier
» Quand il plut gros comme mon poing.
» Bienvenue chez moi...
» Noël comme chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Rose  :: ~ La ville et ses alentours~ :: Quartier Résidentiel :: Les pavillons :: Maison d'Adam Spencer-
Sauter vers: