Entrez dans un pensionnat un peu fou ou se côtoient des humains aux pouvoirs étranges... Hentai / Yaoi / Yuri accepté.
 

Partagez | 
 

 Kageru Uzima

Aller en bas 
AuteurMessage
Kageru Uzima

avatar

Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Kageru Uzima   Mer 19 Fév - 21:22



Uzima Kageru

Carte d'identité


Nom : Uzima

Prénom(s) : Kageru

Âge : 26 ans

Anniversaire : 29 Juillet

Sexe : Masculin

Sexualité : Bisexuel

Nationalité : Japonais et Américain

Classe : /

Niveau d'étude : /

Club : /

Emploi : Fleuriste

Pouvoir : Télépathe

- Il ne peut pas lire dans les pensées s'il n'utilise pas son pouvoir une première fois.
- S'il n'a pas utilisé son pouvoir, au bout de cinq minutes, les pensées seront de nouveau bloquées.
- Il ne peut pas parler par pensée s'il y a plus de six kilomètres qui les sépare.


feat : Takasugi Shinsuke

Physique
Kageru est beau, c'est ce genre d'homme qu'on regarde avec fascination avant de soupirer de plaisir. Il n'a rien à envier aux acteurs hollywoodiens, je peux vous l'affirmer, et comment je le sais ? Parce que j'étais été autrefois avec lui. Sa peau est ferme et viril, se sculptant soigneusement sur son torse en formant des muscles parfaitement dessinés de traits viril. Je ne suis pas très grande, alors me retrouver dans les bras d'un homme de 1m83 doté d'une force savoureuse... je m'y perdais. C'est sa beauté qui m'a rendu si idiote à son égard.

Lorsque je l'ai rencontré, la première fois, je me suis senti hypnotisé par ses yeux d'un magnifique vert de jade. Il a posé son regard sur moi, ses lèvres s'étirant d'un léger sourire tandis qu'il ignorait son camarade présent à la même table que lui. Ses cheveux noir caressaient sensuellement ses joues à chaque brise, s'arrêtant au niveau de sa nuque dans une courbe parfaitement découpé. J'en ai eu le souffle coupé par sa beauté... Ses dents, d'un blanc immaculé et parfaitement alignées se sont dévoiler lorsqu'il a retroussé ses lèvres dû certainement à une blague de son compagnon.

Lorsque nous nous sommes mis ensemble, j'ai découvert la sensation de ses doigts, la force avec laquelle il me prenait me semblait plus vigoureuse et exaltante que n'importe quel autres bras qui aurait pu me serrer en cet instant. Parfois, il se teignait les cheveux en rouge, d'autre fois en des couleurs plus sombre. À leur état normal, ses cheveux étaient pourtant si beau... D'un magnifique noir de jais, quelques reflets sous la lumière, leur donnant une jolie teinte de mauve. La dernière fois que je l'ai revu, il était en compagnie d'autre autre femme, un œil camouflé derrière un bandeau blanc. C'est moi qui lui ai fais ça. Je devrais culpabiliser... Je l'ai fais... Mais plus aujourd'hui, et allez savoir pourquoi.
Caractère

J'étais naïve et idiote lorsque je me suis entiché de cet homme. Kageru me semblait mystérieux et ses origines n'ont fait que me guider plus encore sur la pente qui menait aux enfers. Moi je l'aimais, mais lui ? Je ne suis pas certaine qu'il soit capable d'aimer quelqu'un. Il n'est que froideur et manipulation. Il regarde les gens comme s'ils étaient des jouets, des pantins qui, entre ses mains expertes, danseraient comme il le désirerait. Il a toujours su remarquer qui était en réalité faible, enfin, faible psychologiquement. C'est à ces gens qu'il s'attaque, non pas à l'homme qui ne craint personne bien sur. Il joue les gentils, les généreux, mais ce n'est que mensonge. C'est un menteur. Un enfoiré.

Il vous dit qu'il vous aime et le lendemain, vous le retrouvez dans un autre lit, il vous dit qu'il ne le refera plus jamais... Et deux jours plus tard, il sera avec une autre femme, dans votre lit. J'ai remarqué qu'il aimait bien allait voir les femmes possédant une petite fortune, et pourtant, à quoi est-ce que ça pourrait bien lui servir ? Certes, il n'est que fleuriste mais sa famille n'a aucun soucis financier, c'est juste pour nous faire chier.

Kageru est bisexuel, même si j'ai du mal à comprendre ce point de vu, parce que oui, je ne comprend pas le fait qu'on puisse aimer les deux genres, pour moi, c'est l'un ou l'autre. Enfin bref, il a toujours raffolé titiller ces hommes mariés ou totalement hétéro. Mon ex était comme moi, un humain avec des pouvoirs. Je suis une télékinésiste, lui un télépathe, et son don, il s'en servait à mauvais escient. Combien de fois je l'ai entendu me conter ses exploits lorsqu'il en vint à harceler un homme dans le métro, lui faisant croire qu'il désirait posséder Kageru. Cet enfoiré en riait après coup, sans même penser aux conséquences de ces actes d'un pauvre adulte qui ne comprendrait plus, qui ne se comprendrait plus.

Je ne l'ai jamais vu être sincèrement doux, ni même triste en fin de compte. Il lui arrive parfois d'être ailleurs, comme par exemple lorsque sa mère vient le voir. Il l'embrasse tendrement sur la joue mais son regard est ailleurs. Lui qui passe son temps à sourire tel un fauve, devant sa famille, il semble si sage, si calme, si... Seul. Je pense qu'il ne s'est jamais comparé comme leur fils. Le reste du temps, il arbore toujours un large sourire carnassier, il n'y a que parfois, lorsqu'il fume à la fenêtre tard la nuit que son visage change et se crispe. Je faisais mine de dormir, sinon, jamais je n'aurais pu le voir ainsi. Le lendemain, il faisait comme si de rien n'était. C'est peut-être parce que j'ai vu cette part de lui que j'ai eu tant de mal à le quitter. Même s'il aimait sortir tard le soir pour boire, même si je l'ai déjà vu se droguer avec quelques camarades plus étrange les uns que les autres... j'ai cru bêtement que je pourrais l'aider, le changer et le combler. Mais Kageru est un homme qu'on ne peut changer?

Histoire

Un enfant est debout, tenant son lapin en peluche brun dans les bras. Son regard est silencieux, calme, résigné. En face de lui, un corps étendu est couché à même le sol, inerte, froid. Il ne veut pas la toucher, il regarde simplement ses long cheveux ébènes recouvrir le parquet, il regarde son teint asiatique. Il reste toutefois immobile. Doucement, ses yeux se fermèrent et ses souvenirs se brisèrent, le fond devint blanc, comme ce visage mort devenu livide. Quelques taches de ténèbres se formèrent et dévora ce souvenir dont il ne fallait se souvenir. Tout disparut et ce fut la fin.

À toute fin... Il y a un commencement... Mais quel en est le vrai sens ?

- Est-ce une façon de recevoir ta magnifique mère mon chéri ?


Kageru releva les yeux de son livre, avachi dans le canapé de cuir noir. Les jambes étendu devant lui, il avait jeté un coussin en soie noir sur la table basse pour soulager ses talons meurtri par le bois. La femme aux cheveux blond parcourut la courte distance entre eux avec élégance et comme à son habitude, elle attendit que son fils adoptif daigne se lever, posant ses poings sur ses hanches. Il se releva, déposant le livre à côté de lui et se rapprocha d'elle, posant ses lèvres sur la joue de la dame pour la saluer d'un baiser.

- Comment aurais-je pu savoir que vous viendriez chez moi, mère ?

Elle ne lui rendit pas ce baiser, parce qu'elle savait qu'il avait horreur d'être touché ainsi. C'était une désolation mais après tout, s'il refusait qu'on lui témoigne tant d'affection, qu'il en soit ainsi, elle avait d'autres fils à combler. Son regard parcourut la luxueuse maison blanche, sans aucune autre tache de couleur, seul quelques petites particule de noir venait se frayer un chemin dans l'appartement. Elle hocha la tête satisfaite, appréciant ce ton monotone. Les portes vitraient menant sur la véranda était encadré de diverses cadre noir, représentant des paysages japonais. Cette fois-ci, Lorie grimaça et tournant les talons pour contourner le comptoir de la cuisine américaine pour aller se servir un verre d'eau. Elle tomba nez à nez avec un splendide paysage. Les murs blanc étaient comme égayés par une superbe touche de rose, celle d'un fleur de cerisier dont les pétales minutieusement peinte se décrochaient des branches fleuri. Elle poussa un râlement exaspéré.

- Toujours avec ces horreurs ! Les paysages américains sont bien plus beau que ces jardins de pacotille.

Il ne lui répondit rien, reprenant simplement son livre pour y enfouir un marque-page et ne pas perdre sa page. Il avait un autre frère, aux cheveux aussi blond que ceux de sa mère. Kageru lui, ne ressemblait en rien à la femme, il aurait pu avoir quelques ressemblance avec les cheveux noir de son père adoptif, mais les yeux bleu de ce derniers étaient chaleureux et aimant. Les siens ne l'était pas. Il ne se rendit pas compte que Lorie était revenu vers lui. Délicatement, ses doigts se posèrent sur sa joue et il retint un frisson de dégout. Il n'aimait simplement pas le contact physique, pas ce genre là. D'une voix de lamentation, elle afficha une moue en contemplant son visage.

- Mon pauvre chéri, toi qui avait des yeux si magnifique... J'aurais du ruiner toute la famille de cette petite garce pour t'avoir défiguré !

Elle avait achevée sa phrase avec une certaine hargne, ce qui lui étira un léger sourire, faux toutefois. Il retira sa main de son visage, prenant ses doigts pour y déposer un baiser dessus, tel un gentleman. Il ne pouvait pas décevoir cette femme, ni même lui montrer qui il était vraiment. Il était une tache d'encre au milieu d'une page blanche. Il n'était pas aussi parfait que ceux de sa famille.

- Mère, épargnez donc Amandine de votre fureur, elle ne mérite pas votre énergie et elle ne me causera plus de tord. Je vous le promet.

Peu convaincu, elle accepta néanmoins son geste et tourna les talons en entendant sonner à la porte. Elle avait toujours été sans gêne et se fichant éperdument de répondre à sa place, elle ouvrit la porte à son mari. Après avoir échangés quelques mots avec ce dernier, elle regagna la voiture. L'adulte aux cheveux noir quant à lui vint à la rencontre de Kageru. Son costume noir fait sur mesure lui donnait un air plus imposant encore qu'il l'était déjà. Ils ne se saluèrent que d'un hochement de tête. Mathieu avait une courte chevelure rejetée en arrière et par réflexe, il passa ses longs doigt de pianiste dans sa courte crinière.

- Désolé pour l'intrusion de ta mère, elle ne t'as pas trop embêté ?

Le fleuriste hocha les épaules et récupéra son livre, lui affichant un léger sourire.

- Je n'ai pas perdu grand chose à part du temps.

Ses yeux bleu se posèrent sur le visage du jeune homme, le détaillant avec soin du regard. Au contraire de sa femme, il avait toujours adoré les paysages aussi artistique que ceux d'Asie, il faisait même chaque année un voyage dans ces pays pour partager leurs coutumes. Lorsqu'il avait eu Kageru, il avait été très heureux d'avoir un bâtard possédant un sang japonais, mais il restait néanmoins un enfant qui ne pouvait hériter de ses droits et de son entreprise. Il n'était pas de son sang. Mathieu osa un sourcil d'inquiétude en regardant la pâleur maladive de l'adoptif.

- Encore ces rêves ?

Le fleuriste posa cette fois-ci un regard plus dur sur celui qui l'avait élevé. Cette question était stupide et ils le savaient tout deux parfaitement. Il répondit toutefois par politesse, passant une main dans ses cheveux, geste qui lui venait de l'habitude de son paternel.

- Aucune idée, je ne m'en souviens jamais.

Il soupira de lassitude mais face à la rancœur de son garçon, il ne chercha pas à en savoir plus. C'était pourtant la vérité, Kageru ne se souvenait de rien. Parfois, il avait l'impression d'entrevoir un enfant, ou un lapin, parfois même une voix, mais tout disparaissait peu après.

- Passe une bonne journée.

Tiré de ses pensées, il regarda son père repartir auprès de sa conquête. Il ferma à clé derrière lui et reparti à sa lecture. Après quelques minutes, il reposa cependant le bouquin, incapable de se plonger totalement entre les lignes écrite. L'homme se releva, laissant son passe temps de côté pour gravir les marches de l'escalier aux allures d'acier, s'harmonisant parfaitement avec le reste des lieux. Dans une petite pièce sombre semblable à un placard, il alluma une lumière, regardant les différents carton de la minuscule prison. Dans l'une des boites, un petit lapins poussiéreux le regarder de son bouton noir, l'autre, arraché par le temps et usé par des mains à l'époque enfantine. Il contempla la peluche, connaissant ce visage, mais l'oubliant par la même occasion. Il referma finalement la porte, enfermant ses souvenirs dans le noir, les photos de son ancienne vie que son ancienne petite amie et ses doigts vinrent se placer sur le tissu cachant l'œil devenu aveugle. C'était sa punition pour l'avoir trahit encore et encore... Mais il ne s'en voulait pas. Fermant lentement l'œil, un sourire vint franchir la barrière de chair, étirant son visage en une expression peu sympathique et il se redressa, repartant prendre ses affaires et sortir dans la rue. Le passé n'avait aucune importance, seul le futur compte.

C'est moi !

Prénom ou Pseudonyme : WAZAAAA

Age : 17 ans

Comment as-tu connu le forum ? : °O°

Activité sur le forum : 3/7

Code : ECRIRE ICI

Arrogant-Mischief sur Epicode


Dernière édition par Kageru Uzima le Jeu 20 Fév - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Sullivan
Croque-Mort
Croque-Mort
avatar

Messages : 120
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/09/2013

Carte d'étudiant
Age:: ??
Pouvoir: Putréfaction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Kageru Uzima   Mer 19 Fév - 22:49

Kageruuuuruuuuuuuuu <3 *commentaire utile*
Revenir en haut Aller en bas
Kageru Uzima

avatar

Messages : 12
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Re: Kageru Uzima   Jeu 20 Fév - 17:13

Oui, c'est moi, c'est moi... Où est ma chocolatine ? *vole au dessus d'un homme qui a plein de medoc* /PAF
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Sullivan
Croque-Mort
Croque-Mort
avatar

Messages : 120
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/09/2013

Carte d'étudiant
Age:: ??
Pouvoir: Putréfaction
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Kageru Uzima   Jeu 20 Fév - 22:09

XD Je te donne ta première validation °0°
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kageru Uzima   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kageru Uzima
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement Kageru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Rose  :: ~Paperasse~ :: //Présentation\\ :: Présentations validées :: Les citoyens-
Sauter vers: