Entrez dans un pensionnat un peu fou ou se côtoient des humains aux pouvoirs étranges... Hentai / Yaoi / Yuri accepté.
 

Partagez | 
 

 Un resto, un piano... [Pv Yuki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Timothée Snicket
Jardinier
Jardinier
avatar

Messages : 69
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/03/2013
Age : 22
Localisation : Nul part et partout.

Carte d'étudiant
Age:: 23 ans
Pouvoir: Immunité aux pouvoirs
Titre: Aucun

MessageSujet: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Jeu 22 Aoû - 16:41



♧ Un Rendez-Vous important ♧

♤Attente♤
FEAT
Un Resto, un Piano...

Yuki Fujimoto
[url=http://]Music ♪[/url]

J'attendais avec angoisse devant le restaurant. Mes mains étaient moites, on mon estomac noué, ce qui était ridicule, vu qu'il ne s'agissait pas de notre premier rendez-vous à Yuki et moi. Mais celui-ci était différent, important à mes yeux. Tout devait être parfait.

Je m'étais vêtu d'une chemise blanche, légèrement déboutonnée, d'un Slim noir et des chaussures de ville. Pour l'occasion, j'avais orné mon oreille d'un petit anneau métallique, et n'avait pas mis mon bandeau, laissant mes cheveux désordonnés, je savais que Yuki les aimait comme ça. L'endroit que j'avais choisi était en haut d'une falaise, offrant une large et magnifique vue sur la ville. De plus, à cette heure le couché de soleil serait bientôt visible. Mais surtout, le restaurant possédait un piano. Oui, ce soir j'avais l'attention de chanté, et c'est cela que me terrifiait. Cela n'avait rien à voir avec le trac, dans mon enfance, j'avais donné mainte représentation avec public. Non, ce qui me rongeait l'intérieur étai la réaction de Yuki, car, bien entendu, je chanterai pour lui. Je soufflai un grand coup. Je ne pouvais plus reculer.

Je souris largement en apercevant sa silhouette au loin, je la reconnaitrai entre mille. J'expirai un nouvelle fois pour me détendre, puis fit un signe de la main pour indiquer ma présence.
@Aya Tsubaki
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Fujimoto
Professeur de Musique
Professeur de Musique
avatar

Messages : 136
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 22
Localisation : Dans la salle de musique

Carte d'étudiant
Age:: 27 ans
Pouvoir: Contrôle de la mémoire
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Dim 25 Aoû - 8:03


Rendez-vous au restaurant

Timothée m'avais donné rendez-vous devant un restaurant qui m'étais totalement inconnu. Quoi de plus normal après tout, je n'avais encore jamais été dans cette région et le voyage était plutôt amusant. Mes camarades de chambre n'étaient pas très bavard -à mon grand malheur- mais après mûre réflexion, j'avais fini par penser que cette situation était la meilleur possible. J'aimais le jardinier, j'en étais maintenant certain, mais mes mauvaises habitude reprenais le dessus. Je rêvais de son corps martyrisé, me languissais d'attendre de l'avoir enfin dans mon lit... J'aurais pu me défouler sur le premier venu pour mettre un terme à mes sombres idées, mais j'avais préféré lui vouer fidélité pour le moment. Si j'étais tombé dans une chambre avec des énergumènes du même type que Floyd... Je n'étais pas certain que ma promesse aurait tenu longtemps.

Comme à mon habitude, je m'étais vêtu d'habit blanc, un costume, pour l'occasion. Enfin, le costume était devenu pour moi un habit quotidien et il fallait s'estimer heureux lorsque j'optais pour une chemise parfaitement repassé accompagnée de son jeans. Peut-être que mon image était trop superficiel mais jusqu'à maintenant, je n'avais jamais eu de problème concernant mon image. Si, il y avait peut-être cette fâcheuse rumeur qui courrait sur mon compte comme quoi la frêle brebis se serait égarée dans les bras d'un autre. Ce que les gens ignoraient cependant, c'est que ma relation avec Tim n'avait commencé que bien après et si quelqu'un avait eu le plus de chance d'être cocu, c'était bien le "démon". Je n'aimais pas ces sottises, elles me donnaient un air stupide et niais, le genre de mec que je détestais. Je n'attendais pas mon prince charmant, au contraire, ou bien ce dernier serait une petite victime que j'aurais adoré torturer... Mon collègue était donc la proie parfaite. J'avais laissé mes cheveux détachés pour une fois, optant pour des gants d'ivoire. Sur le chemin, je sentais les regards curieux se poser sur moi mais mes pensées étaient toutes occupées par un homme : mon petit ami. Je l'imaginais déjà, négligé comme d'habitude, un franc sourire aux lèvres en me voyant arriver... Je voulais le voir.

Il ne me fallu guère longtemps pour remarquer le blondinet et c'est avec un sourire que je me dirigeais vers lui, posant le dos de ma main sur sa joue à peine fus-je à sa hauteur. Il était magnifique, il avait beau ne pas posséder le sex-appeal de mon ancien amant, à mes yeux, il était le plus mignon. L'amour rend bête... Je me retenais de justesse de dérober ses lèvres, jugeant préférable d'éviter ce genre d'exhibitionnisme en plein milieu de la rue. Ce fut donc avec un nouveau sourire, plus tendre que le précédent, que je pris la parole.

- Alors on y va ?

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂


Je sais que tu m'aime Invité

Yuki Fujimoto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Timothée Snicket
Jardinier
Jardinier
avatar

Messages : 69
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/03/2013
Age : 22
Localisation : Nul part et partout.

Carte d'étudiant
Age:: 23 ans
Pouvoir: Immunité aux pouvoirs
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Ven 13 Sep - 12:22



♧ Un Rendez-Vous important ♧

♤Maladresse♤
FEAT
Un Resto, un Piano...

Yuki Fujimoto
[url=http://]Music ♪[/url]

Dès qu'il fut à ma hauteur il posa délicatement sa main sur ma joue, faisant battre mon cœur un peu plus fort, j'étais follement amoureux de cet homme. Il me sourit tendrement en déclarant.

-Alors on y va ?

Je hochai la tête et l'invita à me suivre. Le restaurant était immense et surtout, bondé. On aurait cru que toute la ville c'était donné rendez-vous ici, mais bien évidement, j'avais reservé à l'avance. Les tables était tous regroupaient autours d'une estrade où était placé un magnifique piano noir à queue. Je retins une une trop forte inspiration de se manifester. Je ne voulais pas que Yuki sache l'état de stress dans lequel je me trouvai. Je savais qu'il allait probablement se douter de quelque chose en voyant l'instrument, mais je voulais paraître le plus détendu possible, espérant ainsi produir tout de même un effet de surprise. Je m'adressai à un homme d'une trentaine d'année qui semblait satisfait de voir autant de monde dans son restaurant.

-J'ai reservé un table pour deux. Au nom de Snicket.

L'homme regarda dans sa paperasse puis me sourit

-Suivez moi je vous pris.

Il nous présenta la table, un peu à l'écart des autres mais parfaitement positionné par rapport au piano. Je m'assis sur une des chaises puis demanda à l'un des serveurs de nous ramener un verre de rouge et un verre d'eau. je me tournai vers mon compagnon un sourire peiné aux lèvres.

-Pas d'alcool pour moi ce soir. Je grimaçai en repensant à cette fameuse nuit dans les rues, où Yuki m'avait retrouvé complétement ivre, puis rit. Quel idiot j'avais été cette nuit là. J'ai encore du mal à croire ce qui c'est passé par la suite.

Je souris tendrement à mon compagnon en reposant mon menton sur le dos de mes mains.

-J'ai de la chance de t'avoir, tu sais. Un rictus déforma mon visage. Surtout quand on repense à ce qui c'est passé avec... Enfin... Je soupirai. Je ne devrais pas en parler. Ce que j'ai fait était stupide, je suis un idiot fini, mais passons.

Je passai ma main dans mes cheveux maladroitement, agacé par mon comportement. Ce genre de choses n'était pas du tout mon truc. Je n'étais jamais sortit avec quelqu'un auparavant, et à ce que je voyais, j'étais très nul.

-Désolé... Je commence mal la soiré. Je lui fis un sourire désolé. Ce soir, c'est juste nous deux.

Mon sourire s'agrandit et je plantai mes yeux dans les siens. Qu'est ce que je les trouvais beaux. Le serveur, semblant débordé, arriva à ce moment là, remplis nos verres et partit avec hâte vers une autre table. Je pris mon verre et le leva vers Yuki.

-A la tienne.

[DEESSOOLLEE !! D8 J'ai vraiment mis longtemps cette fois, mais je te promet que ça n'arrivera plus ma kiki ;_; !!!!]

 
@Aya Tsubaki
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Fujimoto
Professeur de Musique
Professeur de Musique
avatar

Messages : 136
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 22
Localisation : Dans la salle de musique

Carte d'étudiant
Age:: 27 ans
Pouvoir: Contrôle de la mémoire
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Dim 29 Sep - 16:21


Rendez-vous au restaurant

Il était exactement comme je l'avais prédis, totalement négligé pour le lieu dans lequel nous étions. À notre passage, je sentais des regards curieux, les gens devaient certainement se demander pourquoi un homme aussi distingué que moi restait aux côtés d'un jeune homme aux allures fêtard... Et cette pensée me fis plus sourire encore. C'était mon Timothée, voilà tout, et j'aimais sa façon d'être. Peut-être parce qu'à première vu, il semblait insignifiant et sensible... Le genre de garçon pour lequel je craquais, mais surtout ceux que je trouvais les plus amusant. Jouer avec eux étaient exquis, mais pour une fois, je me retenais d'être trop méchant. Il y avait dans le restaurant un grand nombre de personnes, tous parfaitement bien habillé et c'était avec de grand yeux que je regardais l'intérieur. Tout semblait si cher ! Toutefois, mon regard se posa sur un magnifique piano noir et tandis que mon compagnon échangé quelques mots avec celui qui devait être l'hôte, je sentis l'excitation monter. Je ressemblais à un gosse, les yeux grand ouvert et plein d'étoile, incapable de détourner la tête de cette petite merveille.

À contrecœur, je détachais mon regard de l'instrument, l'esprit un peu boudeur de ne pouvoir faire parcourir mes doigts sur le piano qui me passionné tant. *Si sournois...*, oui, je le trouvais réellement sournois d'attiser mon envie avec le piano. Je m'asseyais sur une chaise en face du jardinier, regardant toujours du coin de l'œil l'instrument, les joues ayant prit une légère teinte rosée.

- Pas d'alcool pour moi ce soir. Quel idiot j'avais été cette nuit là. J'ai encore du mal à croire ce qui c'est passé par la suite.

Je tournais la tête vers lui, surpris d'entendre sa voix avant de me rappeler de l'endroit où nous étions. En souriant, je posais mon coude sur la table, le menton dans le creux de ma main.

- Ça fais longtemps que je sais que tu es un idiot...

J'adorais l'embêter, c'était l'un de mes pêchés mignon... Mais on ne changeait pas les gens ! À son tour, le blondinet se remit à sourire en posant son menton sur le dos de sa main. J'avais l'irrésistible envie de tendre le bras et d'attraper l'une de ses mèches pour jouer avec, mais je me retins de justesse. J'avais l'habitude de me retenir maintenant, combien de fois avais-je voulus l'embrasser ou le prendre dans mes bras sans que mon désir ne soit assouvit ? Ce n'était pas bon pour la santé de trop se retenir, mais avec le jeune homme comme compagnon, je n'avais d'autre choix.

-J'ai de la chance de t'avoir, tu sais. Surtout quand on repense à ce qui c'est passé avec... Enfin... Timothée soupira tandis que mon regard se perdit dans le décor environnant. Non, je n'oubliais pas Floyd... Je ne le pouvais tout simplement pas... Je ne devrais pas en parler. Ce que j'ai fait était stupide, je suis un idiot fini, mais passons.

Après quelques instants, je commençais à me poser des questions. M'avais t-il invité pour se faire pardonner de son comportement ? Voulait-il me faire part de ses angoisses ? Je secouais doucement la tête, me concentrant sur son visage en le regardant avec inquiétude.

-Désolé... Je commence mal la soiré. Ce soir, c'est juste nous deux.


Avec un soupire rassuré, je lui répondais d'un sourire soulagé, plongeant mon regard dans le sien. Lorsque le serveur vint avec la commande de Timothée, il me fallu quelques secondes avant de remarquer sa présence. Et encore, même après l'avoir aperçu du coin de l'œil, pas un instant je ne détachais mes yeux du visage de mon compagnon, le regardant avec amour. Je m'énervais moi même, je détestais cette part de moi totalement gaga qui ne pouvait s'empêcher de pâlir de jalousie en voyant quelqu'un s'approcher du jardinier. Mon interlocuteur leva son verre vers moi et j'en fis de même.

-A la tienne.

Je laissais un autre sourire plus doux envahir mes lèvres pendant que ces dernières se déformaient pour lâcher le fond de ma pensée.

- Non, à notre couple.

Je portais le verre à mes lèvres, goutant le vin avec curiosité. Les cheveux de ma nuque se hérissèrent un à un tandis que j'appréciais ma boisson. Ça faisait bien longtemps que je n'en avais pas bu et pour dire vrai, j'étais un grand passionné de vin, surtout du rouge. Après avoir avalé ma gorgée, je reposais le verre en souriant, mais cette fois-ci, c'était de l'amusement qui brillait au fond de mes yeux.

- Et bien, avec ce monologue plutôt inquiétant, j'ai commencé à avoir peur.

Je relevais les yeux, relâchant mon attention du verre pour regarder de nouveau les yeux de mon partenaire, riant avec un sourire quelque peu moqueur.

- Je ne sais pas si je dois me sentir flatté à l'idée que je suis certainement ton premier petit ami ou si je dois en rire... Tu n'es vraiment pas doué pour ce genre de rendez-vous.

Le taquiner... Le taquiner... Toujours le taquiner, c'était tellement amusant ! J'avais beau savoir qu'il ne fallait pas que je pousse le bouchon un peu trop loin, je me laissais le droit de l'embêter un peu. Encore une fois, je reportais mon regard sur le piano, le scrutant du regard avec passion.

- Ce piano est vraiment magnifique, je rêve d'en avoir un, un jour. Du coin de l'œil, je regardais Timothée avant de grommeler tout bas, rougissant légèrement. Et ne va pas te moquer...

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂


Je sais que tu m'aime Invité

Yuki Fujimoto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Timothée Snicket
Jardinier
Jardinier
avatar

Messages : 69
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/03/2013
Age : 22
Localisation : Nul part et partout.

Carte d'étudiant
Age:: 23 ans
Pouvoir: Immunité aux pouvoirs
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Sam 2 Nov - 22:14



♧ Un Rendez-Vous important ♧

♤Stress♤
FEAT
Un Resto, un Piano...

Yuki Fujimoto
[url=http://]Music ♪[/url]

[N'écoute pas la musique tout de suite ^^]

Il leva son verre à son tour en souriant.

-Non, à notre couple.


Je ne pu empêcher mon sourire de s'agrandir et mes joues se teinter de rose à ce mot. Cela sonnait si bien, surtout sortant de sa bouche. Il bu une gorgé de son vin, et je pu voir sur son visage qu'il l'appréciait. Je l'imitai rapidement, regrettant une seconde de ne pas avoir pris la même boisson que mon compagnon, mais les souvenir de l'autre nuit me fit vite changer d'avis. Yuki regardai son verre à présent avec malice.

- Et bien, avec ce monologue plutôt inquiétant, j'ai commencé à avoir peur.

Un petit rire gêné sortit des mes lèvres. Ça avait été un laborieux début, en effet. Il reporta son attention sur moi avant de rire avec un sourire quelque peu moqueur.

- Je ne sais pas si je dois me sentir flatté à l'idée que je suis certainement ton premier petit ami ou si je dois en rire... Tu n'es vraiment pas doué pour ce genre de rendez-vous.

Je grimaçai, autant d'amusement que de honte. Oui, je n'étais définitivement pas doué pour ce genre de chose. Je souris à mon compagnon. J'avais remarqué à quel point il aimait me taquiner, et ça ne me dérangeait pas. Bien-sûr tout avait une limite.

-Les deux j'imagine...

C'est après cela que Yuki posa son beau regard ambré sur le piano du restaurant, une étincelle dans les yeux.

- Ce piano est vraiment magnifique, je rêve d'en avoir un, un jour. Il me jeta un regard avant de marmonner en rougissant. Et ne va pas te moquer.

Je ris avant de lui caresser doucement la main. Je le trouvai réellement adorable à ce moment précis. Je maudit la table d'être trop grande et de m'empêcher de l'embrasser toute de suite. J'aurais pu me lever un peu pour atteindre ses lèvres, mais je n'arrivais pas à montrer autant de détachement en lieu public, ce qui m'énervait fortement.

-Pourquoi me moquerais-je ? C'est un désir comme un autre. Je souris plus largement.Tu es vraiment mignon quand tu rougis, tu sais ?

Je reportai mon verre d'eau à mes lèvres pour étouffer un petit rire, sans grand succès. Je déclarais alors, plus sérieusement.
-Tu pourras en jouer après, si tu en a envie. Je l'ai réservé rien que pour nous deux. Je déglutis, le stress revenant dans mon ventre. Mais je vais en avoir besoin avant.

Je n'en dis pas plus, évidemment. Je devais normalement jouer après le repas, ce qui me laissait quelques minutes de répits....

.... Minutes qui passèrent trop rapidement. Le repas fut fantastique, délicieux, romantique et autre adjectifs à fanfreluches, mais la fin était arrivée et avec elle le moment fatidique où je devais monter sur scène. Je toussotais légèrement.

-J'ai... Hum... Une surprise pour toi. Alors... Je soupirai. Ne te moque, ok ?

Je me levais et, en lui volant un baiser au passage, me dirigeais vers le piano. Je m'installai avec raideur, le stress m'envahissant complétement. Il fallait que je me calme, ou je n'arriverai plus à jouer, et se serrait encore pire. J'approchai le micro de ma bouche puis déclara, d'une voix hésitante.

-Salut. Je m'appelle Timothée et je voudrai chanter une chanson à une personne qui mets chère. Je me tournai vers notre table. Yuki c'est pour toi.

Mon dieu ce que c'était dégoulinant et planplan au possible. Tant pis, il fallait continuer. J'inspirai une grande goulée d'air avant de me lancer.
[Mettre en marche la musique]

Le son du piano engloba la salle, faisant peut à peut taire les personnes présente. Je me mis alors à chanter, la peur au ventre, mais déterminé.

Malgré tout ce que tu te reproches,
Tu ne peux pas être blâmée sur ce que tu ressens
Tu n'as aucun d'exemple d'un amour qui était à portée de main
Comment peux-tu comprendre quelque chose que tu n'as jamais ressenti ?
Si tu me laisses faire, je peux t'aider avec tout ça

Je regardai directement dans la direction de Yuki, mon stress commençant à s'envoler à mesure que je chantai. Certaine paroles n'étais pas réellement appropriées, mais le message était là, ou du moins je l'espérai.

Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Je connais ton problème
N'aie pas peur, oh, je peux t'aider
Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Un coeur paralysé qui viendrait renaître
Je t'y amènerai

Je peux voir la souffrance dans tes yeux
Elle a été présente pendant un bon moment
Je veux seulement être celui qui te rappelle ce que c'est de sourire
Je voudrais te montrer ce dont le véritable amour est capable

Je voulais que Yuki sache que je ressentais pour lui. Ce n'était pas original la façon de je le faisais, mais je m'en fichais, je voulais chanter cette chanson pour lui.

Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Je connais ton problème
N'aie pas peur, oh, je peux t'aider
Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Un coeur paralysé est ramené à la vie
Je t'y amènerai

Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Je connais ton problème
N'aie pas peur, oh, je peux t'aider

La chanson finis je me rendis compte que j'avais fermés mes yeux l'espace d'un instant. Je l'ai rouvrit , les mains tremblantes sous les applaudissements de la salle. Je me levai avec peine et me dirigeait une énorme boule de stress dans la gorge. Le pire moment allait arriver : La réaction de Yuki. Je me plantai devant lui et ne sut dire un mot. Au bout d'un moment je me mis à bafouiller, la main derrière ma nuque.

-Hum... Voilà, c'était... Ma surprise, je sais que ce n'est pas... Originale mais... Je voulais juste te dire... Enfin...


Dieu que je me haïssais ! J'aurais voulus lui dire ce que je ressentais pour lui, mais je n'y arrivais pas... J'espérai que la chanson suffirait, mais je savais que Yuki voudrais que je le dise clairement, et honnêtement, ça ma foutait la trouille. Je n'avais jamais dis cela à quelqu'un, et puis on ne se connaissait pas de puis si longtemps... S'il me riait au nez, ou encore pire qu'il me dise que je n'étais qu'un jeu pour lui, j'en mourrais. Je me baffer mentalement à cette pensé. Je savais que je pouvais faire confiance à Yuki, peut importe ce que disait les rumeurs. S'il ne ressentait pas la même chose, je ferais en sorte qu'il change d'avis, ou alors je tournerais simplement la page. Mais je devais lui dire... Maintenant.
Je ne savais pas combien de temps s'était écoulé pendant mon petit monologue mentale. Je ne savais même pas si Yuki m'avait parler, mais les mots sortirent subitement de ma bouche, et je regrettais pendant une demi seconde de les avoir dit.

-Je t'aime Yuki.

@Aya Tsubaki


Dernière édition par Timothée Snicket le Lun 18 Nov - 18:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Fujimoto
Professeur de Musique
Professeur de Musique
avatar

Messages : 136
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/08/2012
Age : 22
Localisation : Dans la salle de musique

Carte d'étudiant
Age:: 27 ans
Pouvoir: Contrôle de la mémoire
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Sam 8 Fév - 20:21


Rendez-vous au restaurant

-Pourquoi me moquerais-je ? C'est un désir comme un autre.Tu es vraiment mignon quand tu rougis, tu sais ?

Ce fut à mon tour d'avoir envie de rire, parce que cette phrase faisait vraiment "t'as de beau yeux tu sais", la pire drague que je puisse par ailleurs connaitre. Mais sortant de la bouche de mon amant, je trouvais ces mots irrésistiblement adorable... Bien sur, je n'avais que plus envie de le taquiner et je me retins tant bien que mal de titiller mon compagnon une nouvelle fois.

-Tu pourras en jouer après, si tu en a envie. Je l'ai réservé rien que pour nous deux. Mais je vais en avoir besoin avant.

Je clignais des yeux avec surprise, quoiqu'un peu dans l'incompréhension à la fois. Le serveur revint de nouveau, mettant un terme à cette discussion que j'avais pourtant envie de continuer, mais surtout de lui poser des questions à propos de cette déclaration. Le repas se fit toutefois charmant, si bien que j'en oublié ma première découverte, ou du moins presque. De temps à autre, je jetais un coup d'œil au piano, imaginant sans mal mes doigts le caresser délicatement. Tandis que je sirotais mon dernier verre de vin, Timothée se releva mais je n'en fis pas de même, attendant de connaitre la raison de ce déplacement.

-J'ai... Hum... Une surprise pour toi. Alors... Je soupirai. Ne te moque, ok ?

Ses lèvres me dérobèrent un baiser et je clignais une nouvelle fois des yeux avant qu'un léger sourire ne prenne le relève de la surprise. C'était surprenant... Depuis que nous étions ensemble, je m'étais rendu compte que le blondinet témoignait peu son affection en public. Ça ne m'avais bien sur jamais empêché d'en profiter pour le coller à moi ou jouer les charmeurs en sa compagnie. J'aimais le voir troublé, et le regard des gens sur nous m'amusai tout autant. Il reprit place aux côtés du piano cette fois et je m'installais plus confortablement en le regardant, un sourire félin aux lèvres. Diable que mes pensées pouvaient être dévergondées même en cet instant romantique.

-Salut. Je m'appelle Timothée et je voudrai chanter une chanson à une personne qui mets chère. Yuki c'est pour toi.

Les notes emplirent rapidement la salle et du coin de l'œil, je remarquais quelques spectateurs s'arrêter de manger, d'autres se relaxer en fermant les yeux. Certains jetaient quelques coup d'œil à notre table, découvrant avec stupéfaction que la charmante Yuki était un homme aux cheveux blond. Pour ma part, tout ceci m'importais peu, nous étions un couple tout ce qu'il y avait de plus normal... Si on oubliait le danger de mes mains.

Malgré tout ce que tu te reproches,
Tu ne peux pas être blâmée sur ce que tu ressens
Tu n'as aucun d'exemple d'un amour qui était à portée de main
Comment peux-tu comprendre quelque chose que tu n'as jamais ressenti ?
Si tu me laisses faire, je peux t'aider avec tout ça


Mon sourire se dissipa peu à peu, devenant une certaine nostalgie. Si mes yeux regardait mon compagnon, ma tête était ailleurs. Il chantait bien, la musique était belle, mais la tristesse de ces paroles n'avait jamais été aussi vrai pour moi. L'image du jeune homme aux cheveux blanc me revint en mémoire. Je pouvais me souvenir de sa peau, de son sourire, de la délicatesse de ses actes... Il avait été le seul dans ma vie, pendant de longue années et ce soir, il ne se faisait pas remplacé, on ne pouvait le remplacer... Mais celui que je voulais n'était plus le même. J'effaçais de ma mémoire les yeux rouge sang du père de ma magnifique demie-sœur, j'oubliais le visage de ma défunte mère qui avait donné son amour à un monstre... Et je remplaçais le visage de ceux qui m'avais élevé par celui de Timothée.

Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Je connais ton problème
N'aie pas peur, oh, je peux t'aider
Laisse-moi t'aimer
Et je t'aimerai
Jusqu'à ce que tu apprennes à t'aimer
Laisse-moi t'aimer
Un coeur paralysé qui viendrait renaître
Je t'y amènerai

Je peux voir la souffrance dans tes yeux
Elle a été présente pendant un bon moment
Je veux seulement être celui qui te rappelle ce que c'est de sourire
Je voudrais te montrer ce dont le véritable amour est capable


Les larmes auraient pu couler sur mes joues face à cette délicieuse déclaration, mais je n'étais pas le genre d'homme à pleurer pour ces bagatelles. L'amour était important semblait-il, mais je continuais d'avoir du mal avec ce milieu. Si le message était beau, il me rappela aussi la souffrance dans laquelle je le plongerais, la difficulté à laquelle notre couple devrait faire preuve. Le jardinier ne méritait pas cette vie, mais plus encore, je ne pouvais pas me résoudre à le laisser partir. L'amour avait un gout amer. J'écoutais d'une oreille distraite la fin de sa musique, partagé entre l'indécision de partir ou encore de lui sauter au cou. L'égoïsme trancha et je restais immobile à ma place, me promettant de retenir du mieux que je pourrais mes vices caché. Le public se mit à applaudir le musicien, signe que la mélodie avait prit fin mais je ne me mélangeais pas à leur joie. L'homme revint à moi peu après, une main angoissé se posant sur sa nuque tandis que sa voix quasi brisé s'éleva dans un ravissant bafouillement.

-Hum... Voilà, c'était... Ma surprise, je sais que ce n'est pas... Originale mais... Je voulais juste te dire... Enfin...

J'avais souvent joué avec les sentiments des gens, attendant patiemment que leur amour fleurisse à mon égard pour le piétiner avec un sourire malin par la suite. Cependant, jamais durant un de mes manèges je n'avais attendu avec tant d'impatience et de frustration la fin de son discoure. C'était rose, mou avec des paillettes, le monde des bisounours qui vomissait des arc-en-ciel, tout ce que je détestais. Mais finalement, ce soir, j'aimais la guimauve qu'il m'avais offert sur un plateau d'argent. Tss... Si faible face à ses beaux yeux de chiot.

-Je t'aime Yuki.

Mon visage était reste indéchiffrable, comme depuis le début de son morceau. Je n'avais aucun sourire au visage et mes yeux se révélait inexpressif. Enfin, un soupir de lassitude mélangé à la résignation se fit entendre.

- Tu ne sais pas dans quoi tu te lance.

Je me relevais de ma chaise, venant me poster face à lui du haut de mes 1m83. Mes doigts ganté vinrent délicatement cherché sa main toujours planté le long du corps. J'entremêlais nos doigts, serrant cette douce chaleur s'insinuer à travers le tissu blanc tandis que mon autre main se glissa agilement sur sa nuque. Peu à peu, ce sourire tardif vint se dessiner sur mes traits, à peine visible, mais bien présent. Mes yeux quant à eux se révélèrent tout aussi doux que notre contact, ainsi que sincère.

- Merci.

Doucement, je rapprochais mon visage du sien, goutant ses lèvres tout aussi délicatement que le reste de mes gestes. Mes paupières se refermèrent lentement, comme pour me plonger dans le parfum de mon amant. Agilement, ma langue pénétra ses lèvres et peu importe que les visages soient tournés vers nous. Je l'aimais.

HRP:
 

⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂⁂


Je sais que tu m'aime Invité

Yuki Fujimoto:
 
Revenir en haut Aller en bas
Timothée Snicket
Jardinier
Jardinier
avatar

Messages : 69
Réputation : 2
Date d'inscription : 02/03/2013
Age : 22
Localisation : Nul part et partout.

Carte d'étudiant
Age:: 23 ans
Pouvoir: Immunité aux pouvoirs
Titre: Aucun

MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   Ven 18 Avr - 12:36



♧ Un Rendez-Vous important ♧

♤Soulagement♤
FEAT
Un Resto, un Piano...

Yuki Fujimoto
Music ♪

Aucune réaction. Rien. Il restait impassible, me fixant sans réellement me regarder. La panique m'envahit. Il allait me rejeter, il ne ressentait pas se que je ressentais. Tous les scénarios les plus tragiques se dessinèrent devant mes yeux me tétanisant. Je ne voulais pas que notre histoire, aussi courte soit-elle, finisse ainsi. Mais alors que je m'affolais intérieurement, Yuki se mit à soupirer.

- Tu ne sais pas dans quoi tu te lance.

Je le regardai surpris, ne sachant comment réagir face à cette réaction. Est-ce un bon ou un mauvais signe ? A ce moment précis je ne savait plus quoi penser. Yuki se leva et se plaça face à moi. Je déglutis avec difficulté. Il prit alors ma main dans la sienne, la chaleur qui les unis me réconforta et me fit remarquer que j'avais arrêté de respirer. Son autre main vint se placer sur ma nuque et c'est là que je le vis. Ce petit sourire se dessinant sur ses livres, discret mais présent. Son regard si doux qu'il posa sur moi fit s'envoler tous mes doutes.

- Merci.

Je n'ai jamais autant aimer ce mot, ou n'importe quel mot. Les papillons, les ailes dans le dos, les feux artifices, rien de tous ces clichés ne pouvaient traduire ce que je ressentais lorsque l'homme j'aimais vint poser ses lèvres sur le mienne, que sa langue vint à la rencontre de la mienne. J'aimais cet homme, plus que tout, et même s'il n'avait pas les mots précis, je savais à présent qu'il ressentait la même chose. Après avoir mis fin à ce baiser passionner, je pris Yuki dans mes bras et le serrai tout contre moi, ma tête sur son épaule. Je ne dis rien pendant un moment avant de finalement déclarer dans un murmure de soulagement.

-Tu n'as pas à me remercier... Je suis celui qui t'ai insulté en étant bourré dans une ruelle à faire frémir et c'est encore moi qui est engagé, en quelque sorte, ce règlement de compte avec Floyd. Donc merci à toi de me laisser une chance de te montrer l'amour que je te porte. Je relevais la tête pour le regarder dans ses yeux d'ambre et d'or. Parce-que tu le mérite Yuki, peut importe ce qui est arrivé dans le passé, et ce que tu penses de toi.

Je lui souris tendrement avant de poser à nouveau mes lèvres sur les siennes. En me reculant, je me rendis compte de tous les regards, dégoutés pour certain, attendris pour d'autre, et me raclé la gorge. C'était la première fois que je me dévoilais autant en public. Je ris un peu gêné, mais heureux. Je me décalai de mon petit-ami en lui annonçant.

-Le piano est à toi maintenant si tu veux. Mon regard s'assombrit quelque peu alors que je poursuivais. Ou alors on peut retourner à l'hôtel.


[Pars se cacher et agite un drapeau blanc. "Gomennasai !!!!"
Vraiment vraiment désolé ! En plus mon post est court... J'espère que tu ne m'en veux pas trop 8{. C'est les vacances, donc, "I'm back !"]
@Aya Tsubaki
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un resto, un piano... [Pv Yuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un resto, un piano... [Pv Yuki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» presentation de: Yuki Judai
» Yuki de Anzu Story !
» Jouer du piano c'est toujours mieux que de faire la causette à un lycan du moins c'est ce que je croyais...[pv Ava]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Rose  :: ~ Voyage ~ :: La ville :: Le bar-restaurant-
Sauter vers: